Écologie. La Terre compte un cinquième océan, selon la National Geographic Society

·1 min de lecture

Après plusieurs années de flou, l’institution américaine a fini par reconnaître l’océan Austral au même titre que ses cousins Arctique, Atlantique, Pacifique et Indien.

Mardi 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des océans, les cartographes de la National Geographic Society (NGS, organisation américaine à but non lucratif qui édite le magazine National Geographic) ont annoncé que le courant rapide qui entourait l’Antarctique distinguait les eaux de cette région, qui méritaient de ce fait leur propre nom : l’océan Austral.

Ce n’est pourtant pas d’hier que l’océan Austral trouve sa place dans les atlas du monde, de même que les océans Arctique, Atlantique, Pacifique et Indien. L’Organisation hydrographique internationale (OHI), qui coordonne les normes hydrographiques à l’échelle mondiale, a ainsi reconnu son existence dès 2000. Avec ses 20 millions de kilomètres carrés, il est le quatrième plus important océan du monde et s’étend entre le 60e parallèle sud et le continent Antarctique.

À lire aussi: Rapport. Climat : le triste état des océans et zones glacées vu par le Giec

Les scientifiques savent depuis longtemps qu’il existe une région écologique distincte autour de l’Antarctique”, reconnait Alex Tait, géographe pour la NGS, au Washington Post. Mais les limites de l’océan ne faisaient pas consensus auprès des 94 pays membres de l’OHI. Ce qui fait, précise Alex Tait, que lorsque la NGS mentionnait le nom de l’océan sur ses cartes, elle l’accompagnait d’un avertissement faisant état d’une absence de consensus sur le sujet.

Des implications avant tout éducatives

“Les gens se

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :