Publicité

Qu'est-ce que la méthode de Singapour qui peut sauver les maths ?

Gabriel Attal souhaite l'entrée de la méthode de Singapour dès septembre à l’école primaire.  - Credit:STEPHANE FERRER /  Hans Lucas via AFP
Gabriel Attal souhaite l'entrée de la méthode de Singapour dès septembre à l’école primaire. - Credit:STEPHANE FERRER / Hans Lucas via AFP

« Un grand sursaut mathématique pour notre école. » Le ministre de l'Éducation nationale sait qu'il doit frapper fort pour montrer qu'il a pris la mesure du marasme dans lequel se trouve le système éducatif français. Parmi les annonces faites mardi pour présenter son plan baptisé « Choc des savoirs », censé répondre à la débâcle de la France aux résultats de l'étude Pisa 2022, publiée plus tôt dans la matinée, Gabriel Attal s'attaque donc à l'enseignement des mathématiques.
Il a la solution : la méthode de Singapour, une pédagogie développée par la cité-État asiatique dans les années 1980. « Dès la rentrée prochaine, la révision des programmes de l'école primaire nous permettra d'adopter progressivement la méthode de Singapour pour les mathématiques, anticipant, par exemple, l'apprentissage des fractions et des nombres décimaux dès la classe de CE1. »

À LIRE AUSSI Méthode de Singapour : les maths pour ceux qui n'y comprennent rien ! Il faut dire que cette méthode, présentée comme un remède miracle, a donné des résultats spectaculaires, propulsant Singapour en tête des classements internationaux de référence, et emportant à sa suite les quelque 70 pays qui l'ont adoptée à leur tour. Pour notre ministre, « elle a fait ses preuves ». Dès septembre prochain, donc, les classes de la maternelle au CE2 pourront donc goûter aux joies de la « pédagogie explicite », alors que leurs aînés (classes de CM1 et CM2) auront leurs nouveaux programmes pour la rentrée 2025.

La [...] Lire la suite