Échange Macron-Biden: l'ambassadeur de France de retour à Washington la semaine prochaine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Joe Biden et Emmanuel Macron - JIM WATSON/ Bertrand GUAY
Joe Biden et Emmanuel Macron - JIM WATSON/ Bertrand GUAY

L'heure de la "clarification" annoncée par Gabriel Attal? Six jours après le déclenchement de la crise diplomatique entre la France et les États-Unis, provoquée par le torpillage du contrat de vente de sous-marins entre la France et l'Australie, Emmanuel Macron et Joe Biden se sont entretenus ce mercredi.

Une crise diplomatique entre les deux alliés qui constitue la plus grave depuis le "non" français à la guerre en Irak, en 2003. L'entretien, qui s'est tenu à la demande de Joe Biden, a eu lieu ce mercredi après-midi.

"Ils sont convenus que des consultations ouvertes entre alliés sur les questions d'intérêt stratégique pour la France et les partenaires européens auraient permis d'éviter cette situation", selon le communiqué conjoint."Les deux chefs d’État ont décidé de lancer un processus de consultations approfondies, visant à mettre en place les conditions garantissant la confiance et à proposer des mesures concrètes pour atteindre des objectifs communs", ajoute le texte, précisant qu'"ils se rencontreront en Europe à la fin du mois d’octobre pour parvenir à des points d’accord et conserver à ce processus tout son dynamisme".

Du côté français, Emmanuel Macron "a décidé que l'ambassadeur de France retournerait à Washington la semaine prochaine". Paris avait annoncé vendredi le rappel des ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, une décision sans précédent vis-à-vis de ces deux alliés historiques.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles