Publicité

"Ça me touche beaucoup…" : Laurent Kérusoré au bord des larmes en découvrant le décor du bar du Mistral

Ce samedi 20 janvier, c’est sur TF1 que les téléspectateurs ont pu découvrir Plus belle la vie, encore plus belle le doc évènement. L’envers du décor était donc dévoilé aux spectateurs. Ces derniers ont notamment pu découvrir la réaction de Laurent Kérusoré face au nouveau décor du bar du Mistral. Le comédien de 49 ans a notamment été bouleversé par un élément présent, soit le comptoir qui a été repris de la série de France 3. "C’est génial, c’est le comptoir du Mistral. Ça, ça me touche beaucoup… (…) Je ne m’attendais absolument pas à ce qu’on ait repris le comptoir du Mistral et c’est un geste qui me … Pardon… qui me touche beaucoup." a-t-il dit visiblement très très ému avant de poursuivre : "Je pense que les aficionados de Plus belle la vie vont le remarquer tout de suite. C’est un bel hommage que vous faites à la série, au public et à quelque’un que j’ai beaucoup aimé" a-t-il confié face caméra faisant référence à l’acteur Michel Cordes qui incarnait Roland Marci.

Il a tenu à revenir sur cette trouvaille des décorateurs."J’ai été très très ému de voir qu’on avait conservé le zinc du Mistral d’origine puisque j’ai de merveilleux souvenirs, 18 ans de bons souvenirs sur ce zinc" a-t-il dit en face caméra.

À lire également

Plus belle la vie, encore plus belle (TF1) : pourquoi le redémarrage de la série a tant surpris Léa François

Les scénaristes ont d’ailleurs décidé dans le premier épisode de cette résurrection du feuilleton de rendre hommage aux acteurs disparus à savoir Michel Cordes et Marwan Berreni tous les deux morts depuis l’arrêt de la série sur France 3.

La disparition de ces deux personnalités a laissé un grand vide dans le coeur des téléspectateurs et des comédiens. Lorsque le personnage d’Abdel Fedala avait été mentionné par Barbara Évenot lors du premier épisode, bon nombre de téléspectateurs avaient fait part de leur chagrin de ne pas voir l’ancien couple de protago...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi