Publicité

"Ça sauve des vies": l'hôpital d'Orléans lance un appel aux dons de lait maternel

"Ça sauve des vies": l'hôpital d'Orléans lance un appel aux dons de lait maternel

Le centre hospitalier régional d'Orléans, dans le Loiret, lance un appel aux dons de lait maternel, a-t-il fait savoir au Parisien et confirmé à BFMTV.com. Son lactarium, soit son centre de collecte, d’analyse, de traitement et de distribution du lait humain, accueille "de moins en moins de donneuses", déplore Farida Dahri-Mobarek, cadre de santé au sein de la structure.

Le lait maternel est "extrêmement bénéfique pour la santé et le développement des nouveau-nés les plus vulnérables", mais parfois, les mères de ces bébés ne produisent pas de lait, ou pas assez, explique l'association des lactariums de France sur son site. Chez les bébés prématurés, le lait maternel "soutient le développement du tube digestif" et "la défense de l’organisme contre les infections", selon cette même source.

"Il contribue ainsi à prévenir certaines complications spécifiques et potentiellement graves liées à la prématurité (infections, entérocolite ulcéro-nécrosante, rétinopathie)", ajoute l'association. Aujourd'hui, le lait humain a des bénéfices supplémentaires par rapport au lait artificiel pour les enfants de faible poids à la naissance, selon la Haute autorité de Santé. C'est pourquoi les dons de lait sont très importants pour ces nourrissons: "ils sauvent vraiment des vies", affirme Farida Dahri-Mobarek.

Besoin de trois fois plus de dons

Mais depuis 2021, les stocks du lactarium d'Orléans sont "beaucoup moins pleins" qu'avant, observe Farida Dahri-Mobarek. "Les dons d'organes et de sang ont plus de visibilité" et les lactariums ont "du mal à faire connaître le don de lait", estime-t-elle.

"Les mamans ne savent pas qu'elles peuvent donner, elles ne sont pas sensibilisées", ajoute cette cadre de santé puéricultrice.

Farida Dahri-Mobarek estime que le lactarium aurait besoin de voir ses réserves tripler. "Et si on avait plus, on pourrait fournir à d'autres lactariums", explique-t-elle.

Comment faire un don?

Les femmes qui disposent d'un surplus de lait maternel peuvent le tirer et le congeler en attendant qu'il soit récupéré par un lactarium. Pour en faire le don, il faut contacter un lactarium qui détaille à la donneuse la marche à suivre, envoie le matériel adéquat (biberons stériles ou tire-lait si besoin) et enverra des professionnels récupérer le lait au domicile de la donneuse. Les contre-indications au don sont visibles ici.

Pour contacter le lactarium du CHR d’Orléans:

Téléphone: 02.38.74.41.81

E-mail: lactarium.orleans@chr-orleans.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Pour consulter la carte des lactariums de France, cliquez ici

Article original publié sur BFMTV.com