Publicité

"Ça m'a perturbée" : Carla Bruni règle ses comptes avec sa soeur Valeria en pleine interview télé

En 2018, Valéria Bruni-Tedeschi s'est démenée pour faire tourner sa soeur. Pour son long-métrage Les Estivants, la réalisatrice voulait raconter l'histoire de sa famille. Et qui de mieux pour cela que les vrais membres de sa tribu ? Les spectateurs ont donc découvert sa mère dans le rôle de la maman, sa fille dans son propre rôle mais pas Carla Bruni. Pour la jouer donc, elle a choisi l'actrice Valeria Golino. Et si l'ex-Première dame était ravie de ce choix, elle ne l'était vraiment pas de la représentation de son personnage. Invitée de l'émission Belve sur la Raï ce 2 avril 2024, Carla Bruni a réglé ses comptes avec sa soeur. "Je ne me sens pas représentée, je me sens utilisée. Ce n'est pas la même chose", a commencé l'épouse de Nicolas Sarkozy. Être représentée n'est pas un problème." "Artiste" comme Valéria Bruni-Tedeschi, elle comprend ce que la cinéaste a dû consentir. Mais elle regrette la façon dont elle l'a dépeinte devant sa caméra.

Carla Bruni : "C'est une ivrogne !"

"Je me sers de certaines personnes pour faire mon travail, je m'en inspire, mais je m'en inspire avec précaution. Elle ne le fait pas, elle laisse faire les choses et ne prend pas forcément de pincettes, a analysé Carla Bruni. Elle est comme ça, c'est sa manière de créer. Et je le comprends aussi. Mais ça peut avoir des répercussions et des conséquences." Ce qu'elle lui reproche surtout ? Avoir fait de son personnage de fiction une femme avec de forts penchants (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d’Erwan dans les Deux-Sèvres : ces effets personnels sur le corps repêché qui ne permettent plus d’espérer
Disparition de Véronique et Laurent à Madère : grottes, trous… les recherches font craindre un autre drame
New York : des détenus demandent à sortir de prison pour assister à un événement rarissime
TÉMOIGNAGE. « À 96 ans, je me sens seule depuis que j’ai dû faire piquer mon chien »
Gérard Depardieu : “scènes très chaudes”, Sophie Marceau a vécu l’enfer sur un tournage