Publicité

"Ça a incité des discussions avec des gens que je ne voyais plus" : Mathieu Kassovitz évoque les conséquences de son terrible accident

En septembre dernier, le réalisateur et acteur Mathieu Kassovitz a été impliqué dans un grave accident de moto sur le circuit de Monthléry (Essone) suite auquel il a été rapidement transporté en urgence à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne. Selon une source policière, le comédien suivait un stage de moto sur le circuit au moment où l’accident est survenu.

La journaliste Nathalie Lévy anime l’émission En Aparté, dans laquelle une personnalité vient converser avec elle sur sa filmographie et sur sa vie, ce jeudi 07 mars, c’était au tour de Mathieu Kassovitz de se rendre dans l’appartement de Canal+. Venu faire la promotion de son nouveau film Les rois de la piste, réalisé par Thierry Klifa où il donne la réplique à Fanny Ardant et Ben Attal, et dans lequel il joue le personnage de Sam, l’acteur de 56 ans a notamment évoqué le grave accident survenu l’été dernier. Nathalie Lévy lui a demandé ce qu'il avait changé dans sa personnalité suite à ce drame.

À lire également

“J’aime les hommes intelligents et polémiques” : Fanny Ardant fait l’éloge de Mathieu Kassovitz

"Ce qu’on change ? Je n’ai pas eu l’impression d’être passé à côté de la mort, mais par contre, c’est vrai que ça a ressoudé un petit peu tous mes proches. Ça a un petit peu fait éclater des vieux démons qui étaient là depuis longtemps. Ça a incité des discussions avec des gens que je ne voyais plus et avec qui j’ai pu reprendre contact avec qui on a pu se dire qu’on s’aime parce qu’on est pas là éternellement et que ça ne sert à rien de se tirer dans les pattes ou de ne pas se voir ou de faire semblant. Vous savez ce qui m’est arrivé en fait, c’est comme si j’avais assisté à mon propre enterrement et qu’il y avait plus de gens qui sont venus que je ne pensais et ça, c’est assez touchant" a confié le réalisateur du film culte La Haine dans le programme de Canal+.

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi