Publicité

"Ça me gonfle": le gros ras-le-bol de Giroud contre le VAR

Les anti-VAR ont un nouveau représentant. Au cours d’une interview diffusée jeudi par Canal+, Olivier Giroud a adressé un petit tacle à l’arbitrage vidéo. "Ce que je changerais dans le football actuel ? Pardonnez-moi l'expression, ce qui me gonfle un peu, c'est la VAR. Déjà, ça prend du temps, on est toujours en train d’attendre et on arrive encore à se tromper. J’aimerais qu’on trouve un juste milieu pour qu’on retrouve un peu de spontanéité", a confié l’attaquant de l’AC Milan et de l’équipe de France.

Giroud ne dit pas non aux JO

Mis en place en Serie A en 2017, l’arbitrage vidéo fait l’objet de nombreuses critiques cette saison avec des erreurs en cascade. "Je n’ai pas de mots pour décrire à quel point l’arbitrage est scandaleux. Nous voulons que l’arbitrage soit professionnel et juste pour toutes les équipes. Notre industrie est endommagée par un arbitrage qui place le football italien au dernier rang en termes d'impartialité et de fiabilité", s’est ainsi emporté le patron de la Salernitana Danilo Iervolino, début janvier, après une défaite contre Naples (3-0) lors d’un match émaillé de plusieurs polémiques.

Sur un tout autre thème, Giroud a également abordé au micro de Canal+ la perspective des Jeux olympiques en France cet été, et de son éventuelle participation. "Je ne veux pas prendre la place du sélectionneur Titi (Henry). Mais je pense que les trois qu’il aimerait avoir (parmi les joueurs de plus de 23 ans), Grizi (Griezmann), Kylian (Mbappé) ou moi, ce serait une bonne idée. Mais est-ce que ce sera possible ? C’est une autre question", a répondu le buteur de 27 ans.

Article original publié sur RMC Sport