Publicité

"Ça faisait vraiment mytho" : la veuve de Christophe Dominici livre sa vérité crue sur ce couple de millionnaires qui l’aurait manipulé

Dans le livre Sans lui, aux éditions Michel Lafon, Loretta Denaro évoque la mort tragique de son mari, Christophe Dominici, survenue en novembre 2020. Quelques mois plus tôt, il avait découvert que des personnes à qui il avait fait confiance n'auraient pas été très droites envers lui. C'est ce que sa veuve à raconter dans les colonnes du Parisien. La même année, il avait l'objectif de reprendre le club de Béziers. Seulement, il ne serait pas associé avec les bonnes personnes. "Si ce projet n’est pas arrivé à son terme, ce n’est pas de son fait. J’ai envie que ce livre raconte aussi les choses belles, sa douceur, sa joie de vivre, parce qu’il en avait beaucoup", a ainsi déclaré Loretta Denaro. Ces personnes dont elle parle sont Samir Ben Romdhane, l’associé de Christophe Dominici qui prétendait pouvoir racheter Béziers, et son épouse Nadia. Selon elle, ils seraient toxiques. "Que plus personne ne puisse 'faire affaire' avec eux, avec leur associé Philippe Baillard. C’est mon combat." La veuve de l'ancien champion de rugby aurait rapidement remarqué que le couple qui se disait millionnaire manipulait son mari. Elle donne l'exemple de l'été 2020, juste après l'échec du rachat du club de Béziers. Elle était en vacances avec son mari et leurs enfants chez les parents de Christophe Dominici. Seulement, le couple qu'elle accuse était là aussi.

La veuve de Christophe Dominici : "Pour des multimillionnaires, c’est assez étrange…"

"Eux (...)

Lire la suite sur Closer

EXCLU. Léa François (Plus belle la vie) : "A 50 ans, mes parents sont partis subitement"
Harry et Meghan : ce projet explosif qui reste d'actualité et pourrait chambouler à nouveau la famille royale
Charles III et Kate Middleton opérés : cette autre absence royale qui laisse planer un doute
EXCLU. Accident de Pierre Palmade : la nouvelle vie déchirante de la passagère qui a perdu son bébé
TÉMOIGNAGE. "J'ai ignoré d'inquiétants symptômes parce que j'avais peur, je fais maintenant face à la mort"