À la une ce vendredi 5 novembre…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Alexandre Benalla sera fixé ce vendredi sur son sort.
Alexandre Benalla sera fixé ce vendredi sur son sort.

Alexandre Benalla. Plus de trois ans après l?affaire, le tribunal se prononce vendredi à Paris sur le sort d?Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l?Élysée, jugé en septembre dans l?affaire des violences du 1er mai 2018 et celle des passeports. Les magistrats de la 10e chambre correctionnelle doivent rendre leur décision en début d?après-midi concernant l?ancien proche collaborateur d?Emmanuel Macron et trois autres prévenus. L?accusation a requis dix-huit mois d?emprisonnement avec sursis à l?encontre d'Alexandre Benalla, aujourd?hui âgé de 30 ans. Dans ce dossier, il est soupçonné de 12 infractions, en particulier d?avoir commis des violences en réunion et usurpé la fonction de policier lors de la manifestation de la fête du Travail en 2018. Tout au long du procès, il a clamé son innocence sur la quasi-totalité des faits.

À LIRE AUSSIAlexandre Benalla : « Le président avait une confiance supérieure en moi »

Didier Raoult. Le professeur Didier Raoult a été convoqué par la chambre disciplinaire du conseil régional de l?ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine, à Bordeaux, où sera délocalisé vendredi l?examen de plaintes déposées contre l?infectiologue marseillais. L?audience aura lieu ce vendredi matin à la cour administrative d?appel de Bordeaux, a précisé la chambre disciplinaire, confirmant une information du journal Sud Ouest. Cette chambre, présidée par un magistrat administratif, peut décider de sanctions allant d?un simple avertissement à une [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles