Publicité

À Toulouse, un vaccin contre le cancer donne "de premiers résultats encourageants"

Patients, chercheurs et médecins misent une partie de leur espoir sur la conception d’un vaccin contre le cancer. Plusieurs équipes de chercheurs, français comme étrangers, tentent de trouver une solution pour contrôler l’évolution de la maladie, et notamment éviter les rechutes.

Mercredi dernier, l’IUCT-Oncopole de Toulouse, la société de biotechnologie Transgene et l’association de patients Corasso ont présenté les avancées de deux essais de phase I menés à Toulouse. Et les premiers résultats sont “encourageants”, selon un communiqué envoyé à la presse à l’occasion de la journée mondiale contre le cancer.

Lancés en 2020 à l’IUCT-Oncopole et à l’Institut Curie, les essais visent à évaluer l’efficacité et la sécurité du vaccin personnalisé TG4050. Comme tous les vaccins thérapeutiques contre le cancer, celui-ci est conçu “pour stimuler le système immunitaire des malades, afin de reconnaître et détruire les tumeurs”, informe le communiqué.

L’approche de Transgene “s’appuie sur les mutations génétiques propres à la tumeur du patient pour éduquer spécifiquement ses défenses immunitaires. Il fait appel à l’intelligence artificielle pour pouvoir mettre à disposition un vaccin individualisé dans les délais médicaux impartis.” En des termes très simples, le vaccin, comme c’est le cas pour d’autres maladies, essaie en quelque sorte d’aider le corps des patients à se défendre contre la pathologie.

L’une des évaluations cliniques concerne les patients atteints d’un cancer ORL non viro-induits. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le saviez-vous ? Une simple prise de sang peut détecter des maladies du cœur
HCirV-1 : un virus encore méconnu qui s'attaque au foie, découvert par des chercheurs français
Dépendance à l'alcool : et si c'était la faute aux hormones ?
Anxiété, dépression : vivre dans un ville polluée accroît le risque de problèmes mentaux
Par quoi remplacer la lécithine de soja ?