Publicité

À quelle température un chat a-t-il froid ?

Ils n’ont pas l’air comme ça, protégés qu’ils sont par leur épais pelage. Les chats sont naturellement conditionnés à supporter les températures de l’hiver. Au cours de l’automne, la plupart des races de chat muent : leur pelage d’été se remplace peu à peu par un poil plus dense et épais, plus adapté à la baisse du thermomètre. Sa morphologie le prépare donc à la rudesse de l’hiver. Pour autant, cela n’immunise pas totalement un chat contre le froid, contrairement à ce que l'on pourrait penser. Mais à partir de quelle température faut-il commencer à véritablement s’inquiéter pour lui et son bien-être ?

Comme chez l’être humain, le corps du chat s’adapte aux grands froids, de même que sa cadence de sommeil. Le rythme cardiaque de votre chat diminue, entraînant un ralentissement de l’influx sanguin au niveau des extrémités du corps. Tout comme nous avons les mains, les pieds ou le bout du nez froids quand on attrape un rhume, les extrémités du corps de votre matou sont de bons indicateurs pour savoir si lui aussi attrape un coup de froid. Si vous pensez qu’il est concerné par cela, touchez la pointe de ses oreilles ou les coussinets sous ses pattes pour vérifier s’ils ne sont pas trop froids. Un chat qui se rapproche d’une situation d’hypothermie, c'est-à-dire d'une température corporelle oscillant entre 32° et 37,7°, se mettra également à frissonner, et à chercher les sources de chaleur à l’intérieur de votre maison.

La température interne normale d’un chat est comprise entre 37,7 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour la première fois, un singe cloné atteint l'âge adulte
Cet animal passe de séances de sexe intenses à des séances de cannibalisme
Si le chien remue la queue, c'est peut-être à cause des humains
L'insecte le plus rare du monde devait disparaître, mais il en a décidé autrement !
Combien de temps faut-il pour que deux chats s'acceptent ?