À Saint-Quentin-en-Yvelines, le vaccinodrome teste la nocturne

Par Nadjet Cherigui
·1 min de lecture
Habituellement fermé à 18 heures, le vaccinodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines a joué les prolongations, vendredi, jusqu'à 23 heures.
Habituellement fermé à 18 heures, le vaccinodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines a joué les prolongations, vendredi, jusqu'à 23 heures.

La nuit est tombée. L'horaire de couvre-feu est largement dépassé. Et pourtant, devant le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines situé à Montigny-le-Bretonneux (78), il y a foule. Le ballet des voitures est régulé par des équipes chargées de l'organisation du parking. Elles indiquent à chacun et avec précision l'emplacement pour garer sa voiture. Le public, venu en nombre, fait la queue et attend patiemment de pouvoir entrer.

L'endroit accueille, depuis la mi-janvier, un vaccinodrome géant. Ouvert sept jours sur sept en journée, jusqu'à 18 heures, le centre qui réalise en moyenne 3 000 injections par jour teste un créneau en nocturne, pour la première fois, ce vendredi 30 avril. À l'intérieur, les gradins sont vides, mais le lieu ne désemplit pas. Les blouses blanches, estampillées du signe de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, gèrent le parcours millimétré des futurs vaccinés. « Il n'y a plus de temps à perdre, lance Jean-Michel Fourgous, président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. La lutte contre ce virus, c'est une course contre la mort. Les douze collectivités locales ont décidé de se réunir autour de la communauté d'agglomération pour mobiliser leurs efforts autour d'un seul site de vaccination. Et nous venons de passer la barre des 78 000 injections. Nous avons décidé d'ouvrir le vendredi, jusqu'à 23 heures pour permettre à un plus grand nombre de se faire vacciner. Le constat est simple. Pour les [...] Lire la suite