Publicité

À quoi ressemble l’implant cérébral d’Elon Musk, reçu par un humain ?

C’est Elon Musk qui l’a annoncé le 29 janvier 2024 sur X : un premier humain a reçu le neural lace, l’implant cerveau-machine développé par sa startup, Neuralink. Il se « remet bien » de l’opération, selon l’entrepreneur.

Le terme neural lace est emprunté à la science-fiction : dans le Cycle de la Culture, l’écrivain Iain M. Banks l’utilise pour désigner un lien entre le cerveau et la machine. De la même façon, la startup d’Elon Musk entend connecter à distance le cerveau humain aux ordinateurs — dans une perspective médicale, pour Parkinson par exemple.

L'implant de Neuralink, le neural lace // Source : Neuralink
L'implant de Neuralink, le neural lace // Source : Neuralink

L’implant de Neuralink, le neural lace. // Source : Neuralink

La démarche ne se déroule pas sans heurts : entre délais intenables et conditions de travail difficiles, les erreurs humaines durant les premiers essais auraient causé la mort de 1 500 animaux, en laboratoire. De même, l’entreprise était encore récemment visée par une enquête pour le transport de pathogènes dangereux. Malgré tout, Elon Musk a obtenu l’autorisation légale de premiers essais cliniques sur des cobayes humains. L’essai de phase 1 vise à évaluer la sécurité du dispositif.

Une puce connectée implantée par un robot

Aucune image ni information n’a été communiquée par Neuralink sur le premier humain ayant reçu le neural lace.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : L'équipe chirurgicale. // Source : Neuralink