Publicité

À Poitiers, les agriculteurs installent une mini « bassine » d’eau devant la permanence de la députée Lisa Belluco

Des manifestants aux abords d’une « bassine » installée par des agriculteurs à Poitiers, le 23 janvier 2024.
France Bleu Des manifestants aux abords d’une « bassine » installée par des agriculteurs à Poitiers, le 23 janvier 2024.

ENVIRONNEMENT - La fronde des agriculteurs prend chaque jour un peu plus d’ampleur en France. Ce mardi 23 janvier à Poitiers, elle s’est même concrétisée par un acte contestataire peu banal.

« Les agriculteurs souffrent, que faut-il pour que nous soyons entendus ?  » - Témoignage

Des agriculteurs de la Vienne qui avaient rallié la préfecture - dont beaucoup en tracteur - ont en effet installé une mini « bassine » d’eau symbolique avec des bottes de paille et une bâche, devant la permanence de la députée écologiste Lisa Belluco dans le quartier des Couronneries.

Depuis des années, des collectifs écologistes protestent contre la construction des « méga-bassines », ces réserves d’eau creusées dans la terre afin de stocker de l’eau puisée dans les nappes en hiver pour irriguer les cultures en été.

Leurs partisans, et notamment les agriculteurs, en font eux une assurance récolte indispensable à la survie de leur métier face aux sécheresses à répétition.

« Sept convois au total et au moins 150 engins » se sont rendus à Poitiers ce mardi pour manifester, s’est félicité Sébastien Berger, le président de la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA). « C’est une énorme mobilisation », savoure-t-il.

La première étape du jour avait notamment conduit les manifestants devant la préfecture de la Vienne, place Aristide-Briand, où le parvis avait été couvert de paille, rapporte La Nouvelle République.

Le préfet de la Vienne Jean-Marie Girier a par ailleurs annoncé qu’il ne demanderait pas d’intervention des forces de l’ordre pour lever les différents blocages dans le département, indique Centre-Presse, le représentant de l’État s’alignant sur la position du ministère de l’Intérieur qui a donné cette consigne au niveau national.

À voir également sur Le HuffPost :

Mobilisation des agriculteurs : Marc Fesneau n’aurait pas dû conseiller à Mathilde Hignet « d’aller sur le terrain »

Accident dans l’Ariège : qui était Alexandra Sonac, l’agricultrice de 37 ans tuée sur un barrage routier