Publicité

À Paris, l’IVG scellée dans la Constitution lors d’une cérémonie place Vendôme

Un moment hautement symbolique. Une foule s’est rassemblée sur la majestueuse place Vendôme ce vendredi à Paris, lors de la cérémonie publique marquant l’inscription de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution française.

Ce rassemblement organisé le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, fait de la France le premier pays à inscrire ce droit dans sa loi fondamentale. Lors de cet événement, auquel assistaient de nombreuses figures féministes, le sceau de la République a été formellement apposé sur la loi inscrivant l’IVG dans la Constitution, après le vote historique du Parlement réuni en Congrès lundi.

Catherine Deneuve sur l’estrade

« Le sceau de la République scelle en ce jour un long combat pour la liberté », a lancé Emmanuel Macron, après que le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti eut apposé la lourde presse métallique vieille de plus de 200 ans sur la loi.

Sur l’estrade ont été conviées des personnalités comme l’actrice Catherine Deneuve et Claudine Monteil, toutes deux signataires du « Manifeste des 343 », appel choc en 1971 où 343 femmes avaient révélé s’être fait avorter et qui appelait à la légalisation de l’IVG.

À lire aussi IVG dans la Constitution : les images historiques du Congrès de Versailles

En outre, le président de la République a confirmé lors de son discours sa volonté d’inscrire la « liberté de recourir » à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, où selon lui...


Lire la suite sur ParisMatch