Publicité

À Paris, la Joconde aspergée de soupe par deux militantes écologistes

Deux activistes se réclamant du collectif Riposte alimentaire ont répandu des jets de soupe au potiron contre le célébrissime portrait de Mona Lisa exposé au musée du Louvre, à Paris, rapporte l’hebdomadaire britannique The Sunday Times.

Des images vidéo de l’attaque montrent deux femmes, identifiées uniquement comme Sasha, 24 ans, et Marie-Juliette, 63 ans, jetant un liquide orange sur le tableau de Léonard de Vinci. Elles portent des T-shirts arborant le slogan français Riposte Alimentaire, intitulé d’un groupe appelant à une agriculture durable pour lutter contre la crise climatique.”

“Qu’est-ce qui est le plus important ? L’art ou le droit à une alimentation saine et durable ?” ont lancé les deux militantes. Votre système agricole est malade ! Nos agriculteurs meurent au travail !”

L’incident coïncide avec des protestations des agriculteurs français, qui ont bloqué les routes à travers le pays en signe de colère “contre la baisse des prix, la hausse des coûts, les mesures environnementales et le manque de soutien du gouvernement”, explique le journal.

Grâce à la vitre blindée qui le protège depuis 2005, le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci n’a subi aucun dommage. Ce n’est pas la première fois que le tableau est pris pour cible sous des prétextes similaires, rappelle The Sunday Times. En mai 2022, un homme déguisé en femme âgée en fauteuil roulant avait déjà tenté de l’“entarter”. “Après avoir couvert la vitre de crème blanche, le militant avait lancé ‘Pensez à la Terre !’ alors qu’il était pris en charge par le personnel de sécurité. L’homme de 36 ans avait alors été dirigé vers une unité psychiatrique de la police.”

Selon le Louvre, les deux militantes avaient cette fois-ci caché la soupe au potiron dans un Thermos à café. Une action coup de poing présentée par Riposte alimentaire dans un communiqué comme “le coup d’envoi d’une campagne de résistance civile qui vise à impulser un changement radical de société sur le plan climatique et social”.

Ce dimanche, la salle a pu être rouverte aux visiteurs une heure après l’irruption des deux activistes, contre qui le musée du Louvre a annoncé porter plainte.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :