Publicité

À Noël, à cause de l’inflation, plus d’un tiers des Français craint de ne pas pouvoir offrir de cadeaux

L’inflation affecte grandement le budget de Noël des Français, si bien que 37 % d'entre eux craignent de ne pas pouvoir offrir de cadeaux.

Le père Noël ne passera peut-être pas partout le 25 décembre. Et pour cause : en raison de l’inflation, plus des tiers des Français (37 %) craint de ne pas pouvoir offrir de cadeaux à Noël, selon le baromètre annuel de l’association de lutte contre la précarité Dons Solidaires, publié par l’Ifop ce jeudi 30 novembre. Un chiffre en constante progression depuis 2021 (30 %, puis 34 % en 2022).

Ces chiffres sont le signe d’une tendance globale d’inquiétude liée à la hausse des prix. 61 % des Français indiquent que ce sujet les inquiète « beaucoup », un record. Cette anxiété progresse par rapport à 2022 alors même qu’elle atteignait déjà un niveau sans précédent (+ 6 points en un an).

54 % des Français prévoient d’offrir des cadeaux moins importants que les années précédentes. Là aussi, la proportion est en progression constante depuis 2021 (47 %, puis 51 % en 2022).

Associations, seconde main et moins de sorties…

Face à ces difficultés, les parents s’adaptent et multiplient les combines pour ne pas priver leurs enfants de cadeaux à Noël. Ils sont 61 % à indiquer qu’ils se priveront d’autres achats. La même proportion de parents prévoit de faire des plus petits cadeaux (contre 63 % en 2022 et 55 % en 2021).

Dans 32 % des cas, les parents vont privilégier les cadeaux utiles, un chiffre stable par rapport à 2022 mais en progression par rapport à 2021. Et dans un tiers des cas, les parents limiteront leurs dépenses sur d’autres postes budgétaires. Ainsi, les sorties et les vacances sont différées afin de ne pas trop sacrifier le budget cadeaux de Noël.

Certains parents se tourneront également vers le marché de la seconde main, motivés par des raisons pécuniaires pour 67 % d’entre eux et pour des raisons environnementales pour 32 %. D’autres (environ un parent sur dix) compteront sur l’aide d’une association pour offrir des cadeaux à leurs enfants.

Mais ces problèmes ne touchent pas toute la population : 41 % des parents indiquent qu’ils vont pouvoir acheter ce qu’ils souhaitent, comme en 2022.

À voir également sur Le HuffPost :

Un chat disparu il y a onze ans, retrouve ses propriétaires juste avant les fêtes de Noël

Ce qui change en décembre 2023 : prime de Noël, bonus écologique, « malus » pour les nouveaux retraités…

VIDÉO - Inflation : énergie, viande, hygiène… où les ménages français réduisent-ils leurs dépenses ?