Publicité

À l’Eurovision 2024, la présence d’Israël divise, une pétition d’artistes suédois demande l’exclusion

L’Eurovision 2024 se déroule en Suède du 7 au 11 mai.
NurPhoto / NurPhoto via Getty Images L’Eurovision 2024 se déroule en Suède du 7 au 11 mai.

EUROVISION - En 2023, c’est la Suède qui a remporté la compétition pour la 7e fois de son histoire, avec la chanteuse Loreen. Par conséquent, c’est à la Malmö Arena que se déroulera l’Eurovision 2024 le 11 mai prochain. La liste des pays qui participent de manière traditionnelle et habituelle à ce concours international n’est cependant pas fixée. Et le débat s’intensifie sur la participation d’Israël.

Eurovision 2024 : Écoutez « Mon amour » de Slimane, la chanson qui représentera la France

Une pétition signée par plus de 1000 artistes suédois dans le quotidien national Aftonbladet, exige en effet l’exclusion de l’État hébreu. Ils pointent notamment le fait qu’« autoriser des pays qui nient les règles du droit international humanitaire à participer à cet évènement culturel international, cela banalise la violation de ce droit, et invisibilise les souffrances des victimes. »

Parmi les signataires de cette lettre ouverte, on retrouve de nombreuses figures du monde de la culture suédois, et notamment, Robyn, Fever Ray, First Aid Kit et la chanteuse d’opéra Malena Ernman, ancienne participante à l’Eurovision et mère de l’activiste Greta Thunberg.

Les artistes suédois ne sont pas les premières à prendre la parole. En effet, il y a quelques jours, ce sont plus de 1400 artistes finlandais qui exigeaient aussi l’exclusion d’Israël, au nom de « crimes de guerre » présumés commis par l’armée israélienne à Gaza.

La participation d’Israël réaffirmée par l’UER

En Islande aussi, la participation d’Israël pose problème. Mi-décembre, la société des auteurs-compositeurs islandais (FTT) a demandé dans une lettre ouverte à la télévision nationale de se retirer de la compétition en raison de la présence d’Israël « Nous nous devons de ne pas partager un événement qui est toujours caractérisé par la joie et l’optimisme avec des nations qui utilisent la force militaire ». La télévision nationale RUV a annoncé le 25 janvier que la décision de participer ou non au concours 2024 serait prise avec le vainqueur de la sélection islandaise pour cette 68e édition.

L’Union européenne de radiotélévision avait déjà réaffirmé il y a quelques semaines qu’au regard du caractère « apolitique » de la compétition, elle n’interdira pas Israël de participer à l’Eurovision. En 2022 cependant, l’UER avait interdit la participation de la Russie, quelques semaines après l’invasion de l’Ukraine. Pour cette 68e édition qui se déroule à Malmö, 37 pays doivent, en principe, y participer.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Arthur s’en prend à Rima Hassan saluée par « Forbes », la juriste franco-palestinienne lui répond

Guerre Israël-Hamas : les négociations sur les otages et la trêve avancent, ce que l’on sait