À Kiev, Sébastien Lecornu promet que la France continuera d’aider l’Ukraine

French Armies Minister Sebastien Lecornu (L) and French Ambassador to Ukraine Etienne de Poncins (R) stand in front of the Memorial Wall of Fallen Defenders of Ukraine during the Russian-Ukrainian War in Kyiv during Lecornu's first visit to Ukraine on December 28, 2022, amid the Russian invasion of Ukraine. - French Armies Minister Sebastien Lecornu travels to Ukraine on December 28, 2022, to
SERGEI SUPINSKY / AFP French Armies Minister Sebastien Lecornu (L) and French Ambassador to Ukraine Etienne de Poncins (R) stand in front of the Memorial Wall of Fallen Defenders of Ukraine during the Russian-Ukrainian War in Kyiv during Lecornu's first visit to Ukraine on December 28, 2022, amid the Russian invasion of Ukraine. - French Armies Minister Sebastien Lecornu travels to Ukraine on December 28, 2022, to "show the Ukrainian authorities France's continued support since the start of the war," his ministry said. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)

GUERRE EN UKRAINE - C’était son premier déplacement à Kiev en Ukraine. Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, y a affirmé ce mercredi 28 décembre vouloir travailler à répondre aux besoins militaires ukrainiens « pour les semaines à venir ».

« Les présidents (Volodymyr) Zelensky et (Emmanuel) Macron ont demandé (...) de leur faire des propositions pour le mois de janvier pour redéfinir un agenda » commun sur le soutien militaire français, a précisé Sébastien Lecornu lors d’une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov.

Il a indiqué avoir eu des échanges avec le ministre ukrainien sur la « situation tactique et stratégique » sur le terrain et sur « les besoins de l’armée ukrainienne pour les semaines à venir ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sébastien Lecornu a rencontré Volodymyr Zelensky lors d’une réunion de travail à la mi-journée. Le président ukrainien s’est ensuite exprimé sur Telegram au sujet de cette rencontre : « J’ai parlé de la situation sécuritaire au front et des besoins de défense de l’Ukraine. Nous avons discuté de nouvelles mesures pour renforcer les capacités de défense de notre pays, avec le soutien de la France. »

Selon un communiqué de la présidence ukrainienne, « Volodymyr Zelensky a informé M. Lecornu de la situation au front et des besoins urgents de défense » de l’armée ukrainienne.

« D’autres mesures pratiques pour renforcer les capacités de défense de l’Ukraine avec le soutien de la France ont été discutées », peut-on également lire.

Une gerbe déposée devant le « Mur des héros »

Devant la presse, le ministre français a évoqué « le fonds innovant de 200 millions d’euros » qui permet à l’Ukraine d’acheter directement du matériel auprès d’industriels français, en fonction des priorités de l’Ukraine pour faire face à l’armée russe.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mi-décembre, une conférence internationale de soutien à l’Ukraine, organisée à Paris, avait permis d’engranger plus d’un milliard d’euros de dons pour aider notamment la population.

Un classement du Kiel Institute for the World Economy en décembre place la France en 10e position, derrière le Royaume Uni, la Pologne ou l’Allemagne, pour son soutien militaire à Kiev, assuré surtout par les États-Unis.

Autre sujet de discussion entre les deux dirigeants : le problème des réparations des équipements militaires occidentaux endommagés sur le champ de bataille. « La maintenance de ce qui a été déjà donné à l’Ukraine est tout aussi importante que les équipements nouveaux », a affirmé Sébastien Lecornu.

« La lutte et la défense antiaérienne », « les systèmes d’artillerie comme les Caesar » (français), l’approvisionnement en munitions et en véhicules blindés, ainsi que la lutte « contre les drones iraniens » font actuellement partie des priorités de l’armée ukrainienne, a fait valoir Oleksiï Reznikov.

Paris a dit réfléchir à fournir à Kiev davantage de missiles sol-air.

Dans la journée, Sébastien Lecornu avait déposé une gerbe devant le « Mur des héros », un mémorial à Kiev consacré aux militaires tués sur le front depuis 2014.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi