Publicité

À Gaza City, une frappe d’Israël détruit les trois immeubles de la "tour Palestine"

Après l’opération militaire spectaculaire déclenchée par la branche armée du Hamas, des raids aériens israéliens ont détruit samedi soir une tour au cœur de la ville de Gaza.

Une tour « pulvérisée ». Après l’opération militaire spectaculaire déclenchée par la branche armée du Hamas ce samedi 7 octobre au matin, Israël a répliqué avec de nombreuses frappes aériennes, dont une qui a détruit les trois immeubles de la « tour Palestine » à Gaza City, ont constaté des journalistes de l’AFP. Aucune information n’a été donnée dans l’immédiat sur d’éventuelles victimes.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, la tour s’est écroulée alors qu’une correspondante de la chaîne qatarie Al Jazeera s’exprimait en direct du centre de Gaza.

« Le bâtiment a été totalement détruit et réduit en cendres », a-t-elle déclaré par la suite. Avant d’ajouter : « En regardant tous les bâtiments adjacents, on peut imaginer l’ampleur de la destruction dans les environs ».

Les bureaux d’Al Jazeera et d’AP visés en 2021

L’armée de l’air israélienne a déclaré dans un communiqué que ses avions de combat avaient frappé des immeubles à Gaza, affirmant qu’ils abritaient des « infrastructures militaires » du Hamas.

Sur Twitter, des journalistes ont déploré la destruction de la tour de Palestine. « La tour où j’ai fait de nombreux directs entre 2011 et 2014 pour les médias français », s’est rappelée Émilie Baujard, grande reporter à RTL. La correspondante Laurence Haim a, elle, regretté un « centre des médias pulvérisé ».

Ce n’est pas la première fois que des tours sont détruites au cœur de Gaza. Au cours d’un conflit de 11 jours en 2021, Israël a pris pour cible quatre tours gazaouies, causant la destruction de trois d’entre elles, dont une qui abritait les bureaux d’Al Jazeera et de l’agence de presse Associated Press.

L’éruption de violence ce samedi a déjà fait 70 morts côté israélien, selon le Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, et 232 morts côté palestinien, selon le ministère de la Santé du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir sur la bande de Gaza depuis 2007.

À voir également sur Le HuffPost :

Attaques du Hamas contre Israël : « Le risque d’escalade est très fort », estime le chercheur Marc Hecker

Attaques du Hamas contre Israël : des combattants en parapente, selon des images de propagande hallucinantes

VIDÉO - Israël/Palestine: le point sur la situation