Publicité

À Aix-en-Provence, une octogénaire retrouvée morte dans un conteneur à poubelles de l’hôpital

A Aix, une octogénaire se perd à l’hôpital et est retrouvée morte dans une benne à ordures (Photo d’illustration d’une entrée des urgences d’un hôpital français)
NICOLAS TAVERNIER / AFP A Aix, une octogénaire se perd à l’hôpital et est retrouvée morte dans une benne à ordures (Photo d’illustration d’une entrée des urgences d’un hôpital français)

HÔPITAUX - Le choc à l’hôpital d’Aix-en-Provence. Une femme octogénaire, admise comme patiente vendredi 23 février et qui avait disparu, a été retrouvée morte deux jours plus tard dans un conteneur de l’établissement.

Le parquet d’Aix-en-Provence a communiqué les premiers éléments de l’enquête ce jeudi 29 février. Voici ce que l’on sait. Le procureur a par ailleurs annoncé qu’une enquête a été ouverte « aux fins de recherche des causes de la mort ».

La victime atteinte d’une maladie dégénérative neurologique

Selon La Provence, qui a révélé l’information, la victime est une femme de 85 ans qui souffrait d’une maladie dégénérative neurologique, plus précisément de la maladie dite à corps de Lewy. Le média évoque des symptômes d’Alzheimer, de Parkinson et des hallucinations auditives. Elle avait été admise à l’hôpital vendredi alors qu’elle faisait une crise et était accompagnée de sa fille.

Celle-ci a été vivement incitée à rentrer chez elle par le personnel soignant pendant que sa mère était prise en charge. « Je voulais être avec elle mais ils ne m’ont pas laissée rentrer. Vers 20h20, je suis rentrée de force mais ils m’ont ramenée à l’accueil », a-t-elle témoigné au quotidien.

Mais 45 minutes après être rentrée chez elle, l’hôpital l’a contactée pour lui annoncer que sa mère avait disparu.

« L’hôpital n’a pas bougé »

L’octogénaire a finalement été retrouvée morte dans un conteneur de l’hôpital d’Aix-en-Provence, dimanche 25 février après d’actives recherches initiées par sa famille.

« On a fouillé partout dans l’hôpital, le samedi, le dimanche. L’hôpital n’a pas bougé, personne n’a rien fait », a déploré la fille de la victime au Parisien.

Elle explique n’avoir finalement retrouvé sa mère qu’avec l’aide de son cousin pompier et de plusieurs collègues de celui-ci venus l’aider pour les recherches. « C’est lui qui l’a retrouvée, morte, dans ce conteneur à poubelles, dimanche », a-t-elle raconté au quotidien régional.

Retrouvée morte dans un conteneur

Selon le parquet à l’AFP, la patiente s’était perdue après avoir échappé à la surveillance des soignants vendredi soir.

Selon le quotidien La Provence, les images des caméras de videosurveillance permettent de voir la vieille dame entrer d’elle-même dans le conteneur, au sous-sol de l’hôpital, vers 20h45 vendredi soir, « pour s’y réfugier ».

« L’enquête a permis de déterminer (...) qu’elle avait pénétré seule dans un container vide de l’établissement », a précisé le procureur de la République d’Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon. Il n’a pas précisé à quoi servait ce conteneur situé dans un sous-sol.

Le magistrat, selon qui l’autopsie du corps de cette femme de 85 ans n’a montré « aucune trace de coups, de violences ou de choc quelconque et attribue son décès à une pneumopathie ». « Des examens ont été prescrits par le parquet pour affiner ces premières conclusions », a-t-il détaillé.

À voir également sur Le HuffPost :

Sidaction annonce avoir été victime d’une cyberattaque, les données personnelles des donateurs visées

Aux États-Unis, cette retraitée fait un don si important à une fac de médecine de New York qu’elle devient gratuite