Publicité

Élisabeth Borne vapote sa cigarette électronique à l’Assemblée et se fait reprendre par Caroline Fiat

POLITIQUE - La bouffée de trop ? Élisabeth Borne est régulièrement aperçue sur les bancs de l’Assemblée nationale ou du Sénat en train de vapoter, un comportement pourtant proscrit dans les deux chambres depuis mars 2023. Ce mercredi 29 novembre, la députée LFI Caroline Fiat s’apprêtait à dérouler son discours à la tribune quand elle s’est soudainement arrêtée pour le lui faire remarquer.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, très agacée elle s’est adressée directement à elle. « Madame la Première ministre ? Sincèrement ? Alors que le ministre de la Santé, hier, pour des raisons de santé publique, a annoncé qu’il ne fallait plus fumer sur les plages, aux abords des bâtiments publics ? ». La veille Aurélien Rousseau annonçait un vaste plan de lutte contre le tabagisme.

Ce n’est pas la première fois qu’Élisabeth Borne est ainsi montrée du doigt par ses opposants politiques. Il y a quelques semaines, le député LFI Damien Maudet avait mentionné les mauvaises habitudes de la cheffe du gouvernement. « Quoi de plus agréable, entre deux bouffées de vapoteuse toujours interdite dans l’hémicycle, que de contempler la lente destruction de notre démocratie ? », avait-il demandé.

En juin aussi, le député LFI Antoine Léaument avait interpellé la Première ministre dans des termes similaires.

À voir également sur Le HuffPost :

Cigarette : Ce qui manque au plan anti-tabac pour vraiment cibler les jeunes

Plan anti-tabac : les cigarettes électroniques aussi visées par le gouvernement