Publicité

Nice: Sanson raconte ses galères à Aston Villa et tacle Gerrard

Il est l’un des grands artisans de la belle saison niçoise. Prêté par Aston Villa avec option d’achat, Morgan Sanson est rapidement devenu incontournable sous les ordres de Francesco Farioli. Seuls trois joueurs de champ ont été davantage utilisés par le coach italien (Dante, Melvin Bard et Gaëtan Laborde), qui peut compter sur son expérience et son gros volume de jeu.

Dans la lignée de ses bonnes performances à Strasbourg, le milieu de terrain de 29 ans s’est relancé en Ligue 1 après avoir longtemps ciré le banc chez les Villans. Invité ce jeudi de Génération After sur RMC, il s’est justement confié sur son choix de quitter l’OM pour la Premier League en janvier 2021.

Des "choses se sont très mal passées" avec Gerrard

"J’ai eu un bon passage à l’OM, avec des moments plus compliqués. Ça reste une belle période de ma carrière, on a fait une finale de Ligue Europa, on a connu la Ligue des champions et on a fini deuxième du championnat. J’ai aussi connu des semaines sur le banc. Mais c’est la vie d’un footballeur et encore plus la vie d’un Marseillais. Après, pour parler du choix d’Aston Villa, je me dis que je ne m’étais pas trompé quand je vois où est le club aujourd’hui", a-t-il confié. Recruté pour 15 millions d’euros, Sanson a dû composer avec un changement de coach seulement quelques semaines après sa signature, avec le limogeage de Dean Smith et la nomination de Steven Gerrard. Pas dans les plans de l’ancienne légende des Reds, il a en plus enchaîné les galères.

"Ça a été compliqué parce que j’ai été blessé neuf-dix mois sur mes douze premiers mois là-bas. J’ai enchaîné les blessures et j’ai eu deux fois le Covid. Rien n’a tourné pour moi. J’ai pris la décision de partir quand Unai Emery est arrivé (en octobre 2022), même s’il aurait aimé me garder. Je lui ai dit que moi et Aston Villa, c’était terminé. Quelque chose là-bas n’allait pas. Je me suis refait la cerise à Strasbourg (en prêt de janvier à juin 2023). J’étais sûr de moi et de mes qualités mais certaines choses se sont très mal passées avec un coach à Aston Villa, c’était un peu injuste. Le problème, c’est que ce soit Steven Gerrard qui soit arrivé au lieu d’Unai Emery", a-t-il expliqué sur l'antenne de RMC.

Aujourd’hui "en pleine forme" et pleinement intégré au projet de jeu porté par Farioli, Sanson - sous contrat avec Aston Villa jusqu'en 2025 - se verrait bien poursuivre sa carrière "jusqu’à 36 ans".

Article original publié sur RMC Sport