Géopolitique. Les sanctions américaines contre la Russie portent un coup au sommet russo-américain

Vedomosti (Moscou)
·1 min de lecture

Washington souffle le chaud et le froid sur Moscou. Après le coup de fil encourageant de Joe Biden à Vladimir Poutine le 13 avril, un coup de massue est asséné aux relations bilatérales avec un nouveau train de sanctions américaines.

Les principaux quotidiens de Russie font leur une ce vendredi 16 avril sur le nouveau train américain de sanctions contre la Russie dévoilé la veille. Le principal sujet d’étonnement vient du fait qu’à peine trois jours plus tôt, Joe Biden avait surpris tout le monde en téléphonant à Vladimir Poutine pour lui renouveler son invitation à participer au sommet climatique qu’il organise les 22 et 23 avril prochains en visioconférence, mais surtout pour lui proposer dans les prochains mois la tenue d’un sommet russo-américain dans un pays tiers.

À lire aussi: Guerre froide. Biden et Poutine tentent un réchauffement au téléphone

Ainsi, le quotidien économique Vedomosti titre : “Un sommet sous sanctions” et augure que si celles-ci auront peu d’impact sur l’économie russe, elles en auront davantage sur la probabilité que le chef du Kremlin accepte la proposition de rencontre faite par son homologue américain.

Une batterie de mesures

Le texte du décret de Joe Biden annonce une “situation d’urgence pour écarter la menace russe”, rapporte le titre. Les nouvelles sanctions constituent une mesure de rétorsion pour la supposée ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2020 et plusieurs cyberattaques, notamment celle contre l’entreprise SolarWinds.

À lire aussi: Tensions. Washington annonce des sanctions “ambitieuses” à l’encontre de la Russie

“La batterie de mesures

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :