Publicité

CAN 2024: des mauvais gestes, deux expulsions, des arbitres escortés... une qualification ivoirienne sous haute tension

Nouveau miracle pour la Côte d'Ivoire. Menés par le Mali à dix contre onze, les Éléphants ont arraché leur billet pour le dernier carré de la Coupe d'Afrique des nations à la dernière minute de la prolongation (2-1, a.p.). Un but d'Oumar Diakité (120+1) a fait exploser le stade de la Paix, alors que les Ivoiriens avaient déjà égalisé à la 90e minute par Simon Adingra, répondant au but de Nene Dorgeles (71e).

>> Revivez Mali-Côte d'Ivoire (1-2)

Tout est parti dans tous les sens dans les dernières secondes. Dans l'euphorie, Oumar Diakité a enlevé son maillot avant d'aller célébrer avec les supporters. Problème: il avait déjà été averti quelques minutes plus tôt. La sanction est donc lourde pour le buteur héroïque, expulsé par l'arbitre et suspendu pour la demi-finale face à la RD Congo.

Grosse alterction entre l'arbitre et Hamari Traoré

Au milieu de la confusion, Mohamed Adel a relancé les débats, avant de libérer tout un peuple. Mais l'arbitre a dû faire face à la fureur des Maliens, Hamari Troaré en tête. L'ancien rennais s'est précipité vers lui, avant que ce dernier ne se défende en repoussant le capitaine malien, rapidement exclu après le coup de sifflet final.

Inconsolable après la clim déposée par la Côte d'Ivoire, le sélectionneur malien ne pouvait retenir ses larmes, accroupi dans sa zone technique, pendant qu'un adjoint le rafraîchissait avec de l'eau sur sa nuque. De son côté, Mohamed Adel et ses collègues arbitres ont regagné leurs vestiaires sous escorte, laissant les Aigles à leur triste sort, pendant que les Éléphants célébraient cette nouvelle soirée historique avec leur public.

Article original publié sur RMC Sport