Zweierpasch : le duo rap qui célèbre l'amitié franco-allemande

Odile Morain

Ils sont sympas, positifs, affichent une bonne humeur communicative et rappent aussi bien en français qu'en allemand, les "Zweierpasch" (Double-Deux) sont passés en France pour présenter leur nouvel album "Double vie". Après chaque concert les deux jumeaux Till et Felix Neumann poursuivent la discussion avec le public. Opération séduction à Lyon où des collégiens ont entonné en choeur les paroles. 

Reportage : L. Riger / T. Swiderski / D. Dumas 

Parler de résistance en 2018

Pour les jumeaux de Zweierpasch le meilleur vecteur pour parler de politique avec les jeunes c'est encore la musique. "On peut faire passer des messages qui sont du premier abord un peu difficiles", explique Till. Les morceaux bilingues traitent des sujets tels que la résistance, la guerre, la paix, la protection de l'environnement et l'essor du populisme en Europe. Dernière action en date, un clip qui demande la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Traverser les frontières linguistiques

Originaire de Freiburg, dans la zone frontalière du Rhin Supérieur (Fribourg-en-Brisgau/Strasbourg) les frères jumeaux Till et Felix Neumann sont nés le 19 octobre 1983 en pleine période d'éclatement des frontières et de construction européenne. Leurs textes, dans la langue de Goethe et dans celle de Molière en disent long sur leur volonté de réduire les différences. Une chanson fait notamment référence au traité de l'Elysée signé en 1963. Un acte fondateur qui a scellé l'amitié entre la France et l'Allemagne. "Aujourd'hui, l'Europe ça a a du sens pour nous, on essaie de combiner deux langues et deux cultures, notre objectif étant que ça sonne comme une seule langue", explique Felix. Le groupe composé d'une rimbambelle de musiciens a sorti son troisième album, intitulé "Double Vie", le 7 juillet 2017. 

 



Retrouvez cet article sur Culturebox.fr

Snoop Dogg se met au gospel et annonce un nouvel album, "Bible of Love"
Justin Timberlake rend hommage à Prince au Super Bowl
La réalisatrice Isabel Coixet et "Handia", grands vainqueurs des Goyas
David Hallyday n'a "jamais souhaité" participer à l'album posthume de son père