A Zurich, une fresque géante de Saype en soutien à SOS Méditerranée

Photographie aérienne prise par l'artiste français Guillaume Legros alias "Saype", publiée le 16 mai 2024, montrant son œuvre d'art éphémère géante de 4 500 mètres carrés intitulée "Bright Dreams", dans le parc Irchel à Zurich (Guillaume LEGROS)
Photographie aérienne prise par l'artiste français Guillaume Legros alias "Saype", publiée le 16 mai 2024, montrant son œuvre d'art éphémère géante de 4 500 mètres carrés intitulée "Bright Dreams", dans le parc Irchel à Zurich (Guillaume LEGROS)

Une jeune fille entourée de plusieurs emblèmes du sauvetage en mer. C'est la fresque géante réalisée par le "land-artiste" français Saype en soutien à l'ONG de secours aux migrants, sur une pelouse à Zurich, en Suisse.

Intitulée "Bright dreams" (rêves lumineux), cette fresque géante en noir et blanc, située au coeur du Irchelpark, au sein du campus de l'Université de Zurich, met en scène une jeune fille accompagnée d'un phare, d'une carte maritime et d'une boussole.

On voit également un petit bateau de papier sur la carte. La jeune fille tient dans sa main le phare qui illumine une étendue d'eau voisine.

"J'admire tout particulièrement l'engagement humain déployé pour sauver des hommes, des femmes et des enfants en mer", explique l'artiste de renommée mondiale, qui a dévoilé jeudi son oeuvre.

"En tant qu'ancien infirmier, ces valeurs me sont chères et résonnent profondément en moi", indique-t-il dans un communiqué de l'ONG de secours aux migrants SOS Méditerranée.

Créée avec de la peinture entièrement biodégradable, l'oeuvre d'art sera visible une dizaine de jours, suivant les conditions météorologiques, selon l'ONG.

Saype s'était déjà engagé en faveur de SOS Méditerranée, en 2018, en réalisant une fresque de 5.000m2 à Genève représentant l'image d'une enfant déposant un petit bateau de papier sur le lac Léman.

"Cinq ans après mon premier soutien à l'association, cette oeuvre d'art rend hommage aux hommes et aux femmes qui risquent leur vie pour sauver d'autres vies en mer", souligne Saype.

Cette oeuvre invite "à nous interroger sur nos sociétés et sur leur capacité à collaborer de manière globale, seule solution, à mon avis, pour gérer les questions migratoires", observe-t-il.

fab-apo/vog/ybl