Zoonoses, Retable de Remini et chien : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 29 avril 2022 : le risque de transmission virale inter-espèces augmente avec le réchauffement climatique, la restauration du Retable de Remini dévoilée et le comportement des chiens est en partie dissocié de leur race.

L’actualité scientifique du 29 avril 2022, c’est :

En santé :

  • D’après une étude, le déplacement des espèces animales offre de nouvelles opportunités de contagion pouvant atteindre 15000 nouvelles transmissions virales entre espèces de mammifères d’ici à 2070.

  • Plus ces espèces sont nombreuses et proches de nous, plus le risque qu'un virus se transmette à l’humain est élevé.

  • Les chauves-souris représentent près de 90% de ces premiers contacts inter-espèces, principalement en Asie du Sud-Est.

En archéologie :

  • L’exposition organisée par le musée de la Liebieghaus à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) présente au public les résultats de la restauration du célèbre Retable de Rimini jusqu’au 25 septembre 2022.

  • Blanc, voire translucide, l’albâtre est une pierre tendre qui se prête particulièrement à la sculpture mais on ne savait pas encore précisément d’où venait celle du Retable de Rimini.

  • L’originalité et le succès de cette restauration résultent ainsi d’un important travail de recherche s’appuyant sur une analyse scientifique du matériau.

En animaux :

  • De nombreux traits comportementaux peuvent bien être hérités chez le chien, mais la race ne permet de prédire que partiellement la plupart des comportements.

  • Des chercheurs ont séquencé l'ADN de 2155 chiens de race ou croisés, afin de trouver des variations génétiques communes qui pourraient permettre de prédire leur comportement.

  • Par exemple, même si les labradors étaient ceux ayant le moins tendance à hurler, 8% d'entre eux le faisaient quand même.

En santé :

  • Un décret paru le 28 avril 2022 précise, entre autres, les modalités de transport et d'accueil des corps et les conditions de réalisation des opérations funéraires.

  • Il prévoit en outre la mise en place au sein de ces établissements d'un "comité d'éthique, scientifique et pédagogique chargé d'émettre un avis sur les projets de recherche nécessitant l'utilisation de corps ayant fait l'objet d'un don".

  • L'Express avait révélé que ayant fait don de leu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles