Des zones non-fumeur près de toutes les écoles, demande de la Ligue contre le cancer

·2 min de lecture
La Ligue contre le cancer demande au gouvernement de généraliser les espaces non-fumeur à proximité de toutes les écoles de France (photo d'illustration). (Photo: Highwaystarz-Photography / iStock Photos / Getty Images Plus)
La Ligue contre le cancer demande au gouvernement de généraliser les espaces non-fumeur à proximité de toutes les écoles de France (photo d'illustration). (Photo: Highwaystarz-Photography / iStock Photos / Getty Images Plus)

SANTÉ - Une mesure nationale claire. À la veille du début de l’opération “Mois sans tabac”, campagne gouvernementale qui veut inciter les fumeurs à réduire voire à arrêter leur consommation, la Ligue contre le cancer demande dans les colonnes du Journal du Dimanche de ce 31 octobre à l’État d’imposer des zones non-fumeur autour de toutes les écoles du pays.

Une mesure qui existe déjà pour interdire cigarette et autres cigares des espaces publics ou des espaces de jeu, mais qui n’est encore aucunement généralisée à l’ensemble du territoire. Au JDD, Yana Dimitrova, chargée de mission prévention à la Ligue contre le cancer, explique ainsi que des communes ont unilatéralement décidé de suivre cette recommandation, mais ajoute qu’elle aimerait un décret l’imposant de manière nationale.

Car au niveau local, la mesure met beaucoup de temps à se mettre en place. À Caen par exemple, l’associative raconte que la Ligue contre le cancer a commencé à négocier en 2015 pour une application quatre ans plus tard. “Comme il s’agit d’une démarche globale de santé publique, tout un tas de services municipaux sont concernés.”

En outre, certains opposants peuvent arguer que l’efficacité d’une telle mesure n’est que toute relative face au tabagisme passif, qui ne représente qu’un danger limité en plein air. Or ce n’est justement pas son objectif premier, qui est davantage de “dénormaliser” le fait de fumer aux yeux des plus jeunes. Karine Gallopel-Morvan, professeure à l’École des hautes études en santé publique, précise à cet égard que pour rendre “moins banals” les comportements tabagiques, l’idée est de faire baisser la “visibilité de la cigarette dans l’environnement”.

Car dans un pays où le tabac est responsable de 75.000 décès par an et où la baisse du tabagisme stagne pour la première fois depuis des années à cause de la crise sanitaire du Covid, la Ligue contre le cancer est convaincue que c’est la multiplicité des actions contre le tabac qui permettra aux phénomène de reculer.

À voir également sur le HuffPost: Voici ce qui se passe dans votre corps lorsque vous arrêtez de fumer

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles