Zones blanches : le calvaire d'une couverture mobile insuffisante

Dans le centre de Saint-Mard-de-Réno (Orne), il est difficile de téléphoner. "C'est un petit peu embêtant, je suis obligée de sortir parce que ça ne passe pas avec les portables", témoigne une habitante. Entre forêt et colline, le village est en zone blanche. Principal symptôme : un faible signal, surtout pour les portables. Une contrainte qui frappe toute la commune et peut rebuter les nouveaux venus. Ainsi, pour les 450 habitants, le seul espoir réside dans un relai téléphonique ; la préfecture a promis sa construction d'ici août 2021. 2 066 zones identifiées Le cas du village n'est pas isolé. "Depuis 2018, 2 066 zones ont été identifiées, indique la journaliste France Télévisions Sandrine Feydel, en direct du plateau du 19/20. Elles sont soit blanches, c'est-à-dire sans aucun réseau disponible, soit elles disposent d'une couverture mobile très insuffisante pour les besoins de la population." 462 zones de ces 2 066 ont été couvertes par la 4G.