Zone Interdite : "un giga risque", "faut avoir confiance", les internautes pas convaincus par le projet immobilier d'une bande d'amis

·5 min de lecture

Ce mercredi 28 juillet 2021, Zone Interdite s'intéressait aux Français qui s'offrent une résidence secondaire. Achats en amoureux, en famille au sens large ou entre amis, l'émission présentait plusieurs configurations. Et si les téléspectateurs ont validé le projet d'un couple en Sicile, ils n'ont pas du tout adhéré à celui d'une bande de onze copains. Un engagement qu'ils ont perçu comme une folie.

Capture écran Zone Interdite
Capture écran Zone Interdite

Après ces Français qui optent pour des vacances en camping-car, Zone Interdite s'intéresse à présent aux Français qui décident de s'offrir une maison de vacances. Ce mercredi soir, l'émission présentée par Ophélie Meunier proposait le premier épisode de "Résidences secondaires : tous les français en rêvent". Les téléspectateurs ont ainsi pu suivre Stefan et Estelle, des Parisiens prêts à devenir les heureux propriétaires d'une maison de campagne dans l'Eure. Mais également Christine et Dominique, des anciens hôteliers ayant fait de bonnes opérations immobilières en Sicile, ainsi qu'Alexandra qui a osé l'achat d'une maison de maître dans l'Orne avec sa sœur, son beau-frère et ses neveux plutôt remuants. De quoi garantir des vacances animées !

Mais l'histoire qui a le plus interpellé les téléspectateurs semble celle de Barbara et Guillaume, une professeure d'espagnol et son compagnon consultant en entreprise, qui se sont offert une maison secondaire avec neuf copains, dans l'Aveyron. Une demeure en bord de rivière, valant 90 000€, auxquels s'ajoutent 40 000€ de travaux. Après avoir investi mille euros chacun, les onze amis se sont engagés à verser chaque mois la somme de 85€, durant quinze ans, pour devenir propriétaires. Une belle affaire en apparence, mais qui n'a pas convaincu tout le monde sur twitter.

Vidéo. 5 infos à connaître sur Ophélie Meunier

Pour beaucoup d'utilisateurs du réseau social, un tel engagement entre amis est très risqué. En plus des séparations qui peuvent survenir au sein des couples, les twittos ont évoqué le risque de disputes entre tous. 

Une éventualité inquiétante, lorsque l'on sait que tous se sont engagés à racheter les parts de celui qui aurait l'envie de se retirer du projet. Et ce n'est pas la scène montrant leur difficulté à se répartir les chambres qui aura rassurer les téléspectateurs. Ni celle montrant un désaccord au sujet de la méthode de ponçage d'un mur ! Se mettre d'accord sur les travaux à onze, surtout lorsque le groupe comporte quelques fortes têtes, n'est semble-t-il pas une sinécure.

Certains internautes ont également réfléchi à l'arrivée éventuelle d'enfants, qui risquerait de changer quelque peu l'ambiance. Le choix de la maison a aussi fait parler : si cette demeure du 13ème siècle a beaucoup de cachet et donne accès directement à une rivière, certains ont trouvé que le terrain était trop en pente et les travaux trop nombreux. Son histoire insolite a également fait froncer des sourcils : la bâtisse est en effet... une ancienne maison close !

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles