"Zone interdite" sur l'islam radical : Pas de manquement de M6 selon l'ARCOM

L'Arcom s'est penchée sur l'émission. Dans une décision prise en Assemblée plénière le 10 mai et publiée hier, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique n'a pas relevé de manquement de la part de M6 avec la diffusion le 23 janvier dernier du magazine "Zone interdite". L'émission présentée par Ophélie Meunier, avait pour thème "Face au danger de l'Islam radical, les réponses de l'Etat".

Ophélie Meunier menacée de mort après la diffusion

Lors de sa diffusion, "Zone interdite" avait fait énormément de bruit en pointant des "dangers de l'islam radical" en France, de Roubaix à Marseille. La préfecture du Nord avait d'ailleurs décidé de fermer un restaurant roubaisien montré dans l'émission présentée par Ophélie Meunier. Baptisé "Le familial", ce restaurant était présenté par les équipes de "Zone interdite" comme mettant à disposition des femmes des box séparés du reste du restaurant par des rideaux.

Les jours suivants la diffusion sur M6, Ophélie Meunier avait reçu de nombreuses menaces de mort qui avaient conduit le parquet de Nanterre à ouvrir une enquête. Une ouverture d'enquête félicitée par Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, sur BFMTV le 8 février : "Il est évidemment inacceptable qu'on soit menacé de mort pour son travail démocratique de journaliste". Invitée dans "Quotidien" le 16 février, l'animatrice était sortie du silence, estimant que "c'est un sujet qui est dans l'actualité et qui mérite...

Lire la suite


À lire aussi

"Zone interdite" sur l'Islam radical : Jean-Marc Morandini veut diffuser l'enquête de M6 sur CNews
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Richard Malka invite les chaînes à diffuser l'enquête d'Ophélie Meunier
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles