Zone Interdite : Ados et sexualité (M6) "Aujourd’hui, les ados sont très exposés aux images pornographiques"

·1 min de lecture

Faites-vous régulièrement ce genre d’intervention dans les établissements scolaires ?

Margot Fried-Filliozat : Depuis quatre ans, de plus en plus, oui. L’éducation sexuelle fait partie du programme en 4e et en 3e. En général, on m’appelle lorsqu’il y a eu un abus, des gestes ou des propos déplacés, voire un viol collectif…

Quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent de la part des ados ?

Il y a deux catégories de questions : celles autour de l’amour, qui n’ont finalement pas changé avec les années, et celles autour du «Est-ce que je suis obligé de…?». Aujourd’hui, les ados sont très exposés aux images pornographiques, cela crée des représentations de la sexualité qui ne collent pas du tout à la réalité.

Qu’est-ce que ces rencontres vous apprennent sur les moeurs d’aujourd’hui ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils font beaucoup moins l’amour qu’il y a vingt ans. On a l’impression d’avoir affaire à une génération de «dépravés», mais c’est faux. Ils ont été tellement exposés aux images et aux sollicitations pornographiques, notamment via les réseaux sociaux, qu’ils en ont peur. Le plus fou, c’est qu’ils créent eux-mêmes cette pornographie, sans penser à mal. Pour eux, les vidéos dénudées et les danses suggestives, c’est de l’art, un moyen de récolter des likes. C’est presque innocent et, pourtant, ça ne l’est pas.

Zone interdite : ados et sexualité, quels dangers les guettent... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles