La zone euro risque une «récession» pour l'année 2023 selon la BCE

© Andreas Arnold / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

La zone euro risque une "récession " pour l'année 2023 en cas de "coupure totale" des livraisons de gaz russe, a prévenu jeudi lors d'une conférence de presse la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde. Un "scénario pessimiste" de prévisions élaboré par l'institution monétaire, "incluant une coupure totale des livraisons de gaz russe ", anticipe "une récession pour 2023", a-t-elle déclaré. "Nous y sommes presque" après la fermeture du gazoduc Nord Stream, a ajouté la présidente de la BCE. Les taux de la Banque centrale européenne sont encore "loin" d'un niveau qui "aidera à ramener l'inflation à 2%" malgré une hausse historique de 75 points de base décidée ce jeudi.

"La Fed doit agir fermement contre l'inflation"

En conséquence, les hausses suivantes, qui "dépendront des données" économiques "doivent être d'une amplitude qui nous rapproche plus rapidement" de cet objectif, a-t-elle ajouté à l'issue d'une réunion du conseil des gouverneurs, assurant que "nous allons continuer à augmenter les taux".

 

>> LIRE AUSSI - Énergie : pourquoi Bruxelles propose de plafonner le prix de l'électricité et du gaz russe ?

La Fed doit agir fermement contre l'inflation, afin d'éviter qu'elle ne soit ancrée dans l'esprit des consommateurs, comme au début des années 1980, ce qui rend encore plus coûteux le retour à la stabilité des prix, a déclaré jeudi son président, Jerome Powell.

"Nous devons agir fermement comme nous l'avons fait, et nous devons persévérer jusqu'à ...


Lire la suite sur Europe1