Zone euro : échec des discussions avec la Grèce

La zone euro n'est pas parvenue dans la nuit de mardi à mercredi 21 novembre à un accord. Il devait ouvrir la voie à un déblocage d'une aide financière pour la Grèce. Les ministres des Finances se réuniront de nouveau lundi, a annoncé l'Eurogroupe après plus de 11 heures de discussions.

Se disant "un peu déçu" par cet échec, le chef de file de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a estimé qu'un accord serait "possible lundi". "Nous sommes tout près d'un accord mais il n'a pas été possible aujourd'hui".

Des progrès ont été faits, mais il en faut encore un peu plus", a estimé la directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde.

"L'Eurogroupe a eu une vaste discussion et a fait des progrès en mettant le doigt sur une série d'initiatives crédibles qui devraient considérablement aider à améliorer la soutenabilité de la dette", selon un communiqué. La réunion des ministres des Finances de la zone euro a été interrompue après plus de 11 heures de discussions "de façon à ce que des travaux techniques puissent avoir lieu concernant certains éléments de ce paquet".

Les ministres se réuniront de nouveau à Bruxelles lundi 26 novembre. "Les questions étaient si complexes que nous n'avons pas trouvé de solution définitive", a affirmé le ministre allemand, Wolfgang Schäuble. "Il y a toute une série d'options pour combler le trou de financement" de la Grèce, estimé à 32 milliards d'euros, a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

Réduire l'énorme dette grecque

Les ministres étaient réunis depuis mardi 16 heures GMT pour se mettre d'accord sur le versement d'un prêt pouvant aller (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Zone euro : échec des discussions avec la Grèce
La Grèce rejette l'exigence du FMI de supprimer plus de postes
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.