Zodiac (Arte) L'incroyable traque d'un serial killer qui a terrorisé l'Amérique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

S’il existait une échelle de mesure des serial killers, l’autoproclamé tueur du Zodiaque, qui terrifia la Californie à la fin des années 60, serait sans conteste au sommet. Pendant plusieurs années, il s’est amusé à ridiculiser la police en se servant de la presse pour revendiquer ses macabres faits d’armes. D’un cynisme absolu, le criminel a mis en place un véritable jeu du chat et de la souris avec les enquêteurs, à grand renfort de cryptogrammes mystérieux et de lettres, publiés à la une. Pour tous ceux qui traquèrent, jusqu’à l’obsession, ce psychopathe, auquel furent imputés une trentaine d’homicides, le tueur du Zodiaque était le Jack l’Éventreur du XXe siècle. "J’avais 7 ans quand il a commis ses premiers meurtres", se souvient David Fincher, qui habitait à quelques kilomètres de la première scène de crime. "Mon enfance a été marquée par la paranoïa qui régnait alors. Ces souvenirs ont pas mal influencé Seven", confiait le réalisateur, dont le film était en compétition au Festival de Cannes 2007.

À lire également

Quand vient la peur : Le sordide fait divers derrière le téléfilm avec Sophie Quinton et Grégory Fitoussi (Chérie 25)

Au baroque effrayant et gentiment racoleur de Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles