Zimbabwe-Nigeria: Coup-franc surréaliste

Zimbabwe-Nigeria: Coup-franc surréaliste

C'est une action qui fait beaucoup parler. Lors de la rencontre de qualifications à la Coupe du monde 2026 entre le Zimbabwe et le Nigéria, sur une phase de jeu a priori anodine, le gardien zimbabwéen Bernard Donovan est à l'origine d'une action litigieuse. À la 57e minute, sur un long ballon de Bassey, le portier contrôle le ballon avant de le ramener au sol. Après trois touches de balle, ce dernier se saisit du ballon de la main avant de relancer en direction de son défenseur.

Sauf qu'il est interrompu par l'arbitre, qui siffle un coup-franc indirect pour le Nigéria, avant de lui expliquer sa décision. Ce dernier applique tout simplement l'article 12 des lois du jeu de l'IFAB, qui stipule qu'un gardien de but "est considéré comme en possession du ballon avec ses mains quand il tient le ballon entre ses mains ou entre sa main et une surface (par exemple le sol, son corps) ou quand le ballon entre en contact avec une partie quelconque de ses mains ou de ses bras, sauf si le ballon rebondit sur lui ou qu’il l’a repoussé".

Un coup-franc indirect est alors accordé à l'intérieur de la surface de réparation si le gardien "touche le ballon du bras ou de la main après l’avoir lâché, sans qu’il ait été touché par un autre joueur".

Le Nigéria perd encore des points

Or, les images portent à confusion, car il est difficile de voir si le ballon est bien touché de la main gauche de la part du gardien, qui semble faire le mouvement avec son bras. Toujours est-il que le coup-franc indirect a été joué par les Nigérians, mais Aribo n'a pas réussi à le convertir dans les 5,50m.

Les deux équipes se sont finalement séparées sur un match nul 1-1. Le Zimbabwe avait ouvert le score grâce à Walter Musona (26e), avant que Kelechi Ihenacho n'égalise (67e) pour permettre aux Super Eagles de ramener leur deuxième point en deux matchs de qualification. Une entame de qualifications au petit trot pour les Nigérians, qui disputeront la Coupe d'Afrique des nations en janvier prochain. Ils affronteront le pays hôte (la Côte d'Ivoire), la Guinée Équatoriale et la Guinée-Bissau.

Article original publié sur RMC Sport