Publicité

Zimbabwe: Job Sikhala, figure de l'opposition, va sortir de prison, selon son avocat

Après 19 mois de prison, l’un des principaux opposants du pays devrait être libéré ce mercredi, selon ses avocats. Job Sikhala est accusé par les autorités d’incitations à la violence. Il a été condamné mardi à 2 ans de prison avec sursis. Et selon ses avocats, il devrait sortir ce mercredi matin de prison dans la capitale Harare.

Après 595 jours de détention, Job Sikhala devrait sortir ce matin de la prison de haute sécurité de Chikurubi. Reconnu coupable d’incitations à la violence la semaine dernière, l’opposant a été condamné mardi à deux ans de prison avec sursis, au côté d’un autre député de l’opposition, Godfrey Sithole.

Tous deux sont accusés d’avoir incité des membres de l’opposition à venger la mort d’une militante, Moreblessing Ali, portée disparue pendant 3 semaines, dont le corps mutilé avait été retrouvé dans un puits. La police lui reprochait également d’avoir transporté des militants aux obsèques de la jeune femme. Des obsèques qui s’étaient soldées par des violences.

Pour ses soutiens, il s'agit d'un procès politique. Ils accusent le régime en place de criminaliser l’opposition afin de la museler.

Job Sikhala est un député et une figure charismatique du principal parti d’opposition, la Coalition des citoyens pour le changement. Il a été arrêté plus d’une soixantaine de fois en 20 ans.


Lire la suite sur RFI