Zimbabwe : des fermiers blancs pourront récupérer leurs terres confisquées lors de la réforme agraire

Jacques Deveaux

"Robert Mugabe doit se retourner dans sa tombe." C'est en ces termes que le site d'information iharare.com commente la décision de restituer aux fermiers blancs les terres qui leur avaient été confisquées lors de la réforme agraire.

"Toute personne qui désire obtenir le titre de propriété d’une terre agricole acquise, qui était auparavant son exploitation agricole, peut en faire la demande par écrit au ministre, qui en saisit le comité", précise le texte gouvernemental. La compensation financière ou la rétrocession des terres seront examinées par un comité qui pourra y donner suite ou pas.

Une brèche dans la réforme agraire

Quoi qu'il en soit, cette annonce constitue une sérieuse remise en cause de la politique menée en son temps par Robert Mugabe, le héros de l'indépendance. Car la réforme agraire a été un puissant marqueur de la fin du pouvoir blanc au Zimbabwe.

A son arrivée au pouvoir, Robert Mugabe se garde bien de toucher au système agraire hérité de la colonisation britannique. L'agriculture est prospère et fait du Zimbawe le grenier à blé de la région. Mais la situation économique du pays devient catastrophique du fait de la mauvaise gouvernance économique.


Aussi, en 2000, des hommes s'emparent par la force des fermes détenues par les Blancs. Des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi