Publicité

Le Zimbabwe décrète l'état de catastrophe nationale face à la sécheresse et à ses conséquences alimentaires

Le président du Zimbabwe a déclaré ce 3 avril 2024 l'état de catastrophe nationale. Ce pays d'Afrique australe est en proie à une grave sécheresse liée au phénomène climatique El Niño, qui a fait resurgir le spectre de la faim pour des millions de personnes.

Le Zimbabwe est le troisième pays d’Afrique australe à mettre en place ce dispositif, après le Malawi et la Zambie, ce qui va lui permettre de débloquer des fonds exceptionnels pour faire face à la crise.

Aucun Zimbabwéen ne doit succomber à la faim, a déclaré mercredi soir le président Emmerson Mnangagwa.

Selon lui, 2,7 millions de personnes devraient manquer de nourriture cette année, en raison des faibles pluies. Et les récoltes en céréales ne devraient nourrir qu’à peine plus de la moitié de la population, a-t-il alerté.

L’état de catastrophe nationale va permettre au gouvernement de débloquer des fonds exceptionnels pour acheter des céréales aux pays voisins. Mais cette année, les fournisseurs traditionnels, la Zambie et le Malawi, risquent, eux aussi, d'enregistrer de mauvaises récoltes et donc d’être dans l’incapacité d’aider leur voisin.

À lire aussiÉclairage - La sécheresse provoque des coupures d’électricité en Zambie

Mais l’importation de maïs signifie également une augmentation des prix des denrées alimentaires, prévient ce même expert.


Lire la suite sur RFI