Quand Zidane s'oppose à Le Pen

franceinfo avec AFP, Atelier des modules

Zinédine Zidane, icône du football français, a appelé, vendredi 28 avril, à "éviter au maximum" le Front national lors du second tour de la

présidentielle, qui oppose Marine Le Pen et Emmanuel Macron. "Je suis loin de toutes ces idées-là, de ce Front national. Donc (il faut) éviter au maximum ça. Les extrêmes, ce n'est jamais bon", a déclaré l'actuel entraîneur du Real Madrid à l'occasion d'une conférence de presse d'avant-match.

"Pas les valeurs de la France"

Zidane, né à Marseille de parents immigrés algériens, avait déjà pris une position similaire en 2002 lorsque le Front national avait atteint le second tour, estimant que c'était un "parti qui ne correspond pas du tout aux valeurs de la France".

Le champion du monde 1998 avait également participé à une vidéo contre Jean-Marie Le Pen, candidat du FN à l'époque et père de la candidate actuelle, avec plusieurs artistes comme Gérard Depardieu, Jean-Jacques Goldman ou le rappeur marseillais Akhenaton. En réponse, Jean-Marie Le Pen avait estimé que Zidane se faisait "manipuler par des gens qui se servent de (sa) notoriété."

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : que proposent les deux candidats en matière de retraite ?
Dans l'espace, en Antarctique, sur une île... Pour eux, voter à la présidentielle est une "expédition"
Front national : rattrapé par ses déclarations négationnistes, Jean-François Jalkh a été remplacé par Steeve Briois
Cinéma : France, terre de tournages
FN : Steeve Briois et Bruno Bilde font interdire un livre pour atteinte à la vie privée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages