Zidane, SMS douteux, Mbappé... Retour sur les dernières polémiques autour de Noël Le Graët

© FRANCK FIFE / AFP

"Il collectionne les casseroles", tançait ce lundi matin Roselyne Bachelot, sur RMC. Sans filtre, l'ancienne ministre des Sports a résumé à sa façon les raisons d'un tel déchaînement autour de Noël Le Graët , président de la Fédération française de football. Interrogé sur RMC ce dimanche au sujet d'une potentielle nomination de Zinédine Zidane à la tête de la sélection brésilienne, il a choisi de botter en touche, usant d'un vocabulaire acerbe : "Zidane au Brésil ? Je n'en ai rien à secouer, il peut aller où il veut ! Il peut aller dans un grand club en Europe... Une sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne", a-t-il lâché, ajoutant qu'il ne l'aurait "même pas pris au téléphone " si d'aventure, Zidane s'était manifesté pour prendre la succession de Didier Deschamps sur le banc de l'équipe de France.

Pour beaucoup, cette "maladresse", selon les termes utilisés par l'intéressé, est celle de trop. De quoi expliquer ainsi ce tsunami de réactions indignées qui s'abat ce lundi sur Noël Le Graët qui a tout de même présenté des excuses à l'ancien numéro 10 des Bleus .

Prolongation controversée et SMS à caractère sexuel

Cette nouvelle sortie s'inscrit en effet dans une lignée de polémiques impliquant le boss du football français, de plus en plus contesté. Pour trouver trace de la dernière en date, il faut remonter... au week-end dernier et la prolongation de Didier Deschamps à la tête des Bleus jusqu'en 2026 . Selon L'Equipe , le patron de la FFF aurait pris cette décision ...


Lire la suite sur Europe1