Zidane donne une interview XXL à "L'Équipe" et parle des Bleus et du PSG

Zinédine Zidane, ici au Grand Prix de Monaco, le 29 mai 2022. (Photo: CHRISTIAN BRUNA via Getty Images)
Zinédine Zidane, ici au Grand Prix de Monaco, le 29 mai 2022. (Photo: CHRISTIAN BRUNA via Getty Images)

Zinédine Zidane, ici au Grand Prix de Monaco, le 29 mai 2022. (Photo: CHRISTIAN BRUNA via Getty Images)

FOOTBALL - À l’occasion de son cinquantième anniversaire, ce jeudi 23 juin, Zinédine Zidane, habituellement peu bavard dans les médias, a sans doute donné sa plus longue interview, au journal L’Équipe, rebaptisé pour l’occasion “L’Équipe Zinédine”: près de dix heures d’entretien (en trois fois), retranscrites sur une douzaine de pages.

L’occasion pour l’ancien footballeur, devenu entraîneur mais aujourd’hui sans club, de s’épancher sur l’ensemble de sa carrière, mais aussi son avenir.

Récemment, son nom a beaucoup circulé pour entraîner le PSG, un poste qui reviendra finalement dans les jours qui viennent à Christophe Galtier. Ce n’est que partie remise?

“Il ne faut jamais dire jamais. Surtout lorsque vous êtes entraîneur aujourd’hui”, répond “Zizou”, qui ne ferme pas la porte. “Quand j’étais joueur, j’avais le choix, presque tous les clubs. Entraîneur, il n’y a pas cinquante clubs où je peux aller. Il y a deux ou trois possibilités.”

L’équipe de France, “j’en ai envie, bien sûr”

“Si je repars dans un club, c’est pour gagner. Je le dis en toute modestie. C’est pour cela que je ne peux pas aller n’importe où”, appuie-t-il, ajoutant que “la langue” reste un critère très important pour lui. “Quand on me dit: ‘Tu veux aller à Manchester?’ Je comprends l’anglais mais je ne le maîtrise pas totalement”, cite-t-il en exemple.

Bien sûr, Zidane n’a pas coupé à la question sur une reprise de la sélection nationale, pourquoi pas après la Coupe du monde au Qatar, comme c’est un scénario déjà évoqué dans la presse sportive.

“J’en ai envie, bien sûr. Je le serai, je l’espère, un jour. Quand? Ça ne dépend pas de moi”, répond le champion du monde 98, qui ne cache pas ses intentions. “Mais j’ai envie de boucler la boucle avec l’équipe de France. J’ai connu cette équipe de France en tant que joueur. Et c’est la plus belle des choses qui me soient arrivées! Mais vraiment! C’est le summum. Quand je dis que j’ai envie de prendre un jour l’équipe de France, je l’assume.”

Il reste toutefois lucide sur le timing: “Aujourd’hui, une équipe est en place. Avec ses objectifs. Mais si l’opportunité se présente ensuite, alors je serai là. Mon envie profonde est là.”

À voir également sur Le HuffPostMessi devient acteur pour la série argentine “Los Protectores”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles