Zidane au PSG? Les supporters marseillais déjà dans tous leurs états

Natif de Marseille, le génie du football s'attire déjà les foudres du public phocéen alors que sa venue sur le banc du PSG n'est pour l'instant qu'une rumeur. (Photo: via Associated Press)
Natif de Marseille, le génie du football s'attire déjà les foudres du public phocéen alors que sa venue sur le banc du PSG n'est pour l'instant qu'une rumeur. (Photo: via Associated Press)

Natif de Marseille, le génie du football s'attire déjà les foudres du public phocéen alors que sa venue sur le banc du PSG n'est pour l'instant qu'une rumeur. (Photo: via Associated Press)

FOOTBALL - Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Ce vendredi 10 juin, certains médias français annoncent l’arrivée imminente de Zinédine Zidane sur le banc du Paris Saint-Germain la saison prochaine. Et même s’il ne s’agit encore que de spéculations à ce stade - d’ailleurs démenties par l’un des conseillers de l’ex-entraîneur du Real Madrid, Zizou et sa famille subissent déjà les conséquences du public marseillais, effondré à l’idée de voir le Phocéen rejoindre le club de la capitale et rival historique de l’Olympique de Marseille.

Le “Z5” criblé d’avis négatifs sur Google

Outre les habituels messages furieux sur les réseaux sociaux, le complexe sportif “Z5”, créé par la star du football et sa famille en 2011 à Aix-en-Provence, est déjà la cible de nombreux avis négatifs depuis ce vendredi. Comme le signale un journaliste du Figaro sur Twitter, des centaines d’avis “une étoile” ont fleuri sur la page Google du complexe de futsal d’Aix (il en existe deux autres, à Istres et à Turin en Italie).

Les sous-entendus ne laissent que peu de doute sur l’origine des messages, abreuvés de références négatives sur le Qatar, Paris et son club de foot.

“Payet est meilleur que le propriétaire”, “Sordide endroit. Aurait plutôt sa place dans le 16e arrondissement à Paris. Ou à Doha”, “Materazzi avait finalement raison” ou encore “Décevant, qu’il déménage dans le nord”, peut-on notamment lire parmi les derniers avis postés en ligne.

Certains avis se veulent moqueurs ou provocateurs, mais d’autres tendent déjà vers une forme de harcèlement en ligne pour une simple rumeur footballistique. D’ailleurs, le complexe Z5 installé à Istres n’échappe pas à la colère marseillaise.

Certains avis visible sur la page Google dédiée au complexe sportif Z5 de la ville d'Istres. (Photo: Capture d'écran Google)
Certains avis visible sur la page Google dédiée au complexe sportif Z5 de la ville d'Istres. (Photo: Capture d'écran Google)

Certains avis visible sur la page Google dédiée au complexe sportif Z5 de la ville d'Istres. (Photo: Capture d'écran Google)

Inauguré le 22 mai, cette autre antenne appartenant à Zinédine Zidane a vu sa note globale s’effondrer en quelques heures sous le poids des avis négatifs.

Zidane, un marseillais ”à vie” 

Mais d’où la colère marseillaise provient-elle? Si Zinédine Zidane n’a jamais joué à l’Olympique de Marseille au cours de sa carrière de joueur, il y est né et n’a jamais renié son amour pour sa ville d’origine et le club qui y est rattaché.

Celui qui a grandi dans la cité de la Castellane à Marseille, y était retourné en février 2022 dans le cadre de l’inauguration d’un cabinet de téléconsultation. À l’époque, la rumeur l’envoyait déjà coacher les joueurs du PSG, ce qui n’avait pas manqué de faire réagir les nombreux fans de l’OM rassemblés pour apercevoir “ZZ” ce jour-là.

Surtout qu’à différents stades de sa carrière, Zidane a toujours marqué son attachement profond à l’OM. “Pendant ma carrière, je n’ai pas eu de regrets. Parce que j’étais occupé et j’ai joué dans des clubs où j’étais bien. Mais avec le recul, c’est vrai qu’en tant que Marseillais j’étais dans les tribunes très jeune... Pendant longtemps, j’ai dit que mon rêve était d’être là”, confiait-il en novembre dans le journal La Provence.

“Je suis Marseillais, c’est sûr et certain. Même s’il peut se passer beaucoup de choses... Je suis parti très jeune, je ne vis pas ici... Mais je reviens de temps en temps et je sais que je suis Marseillais et que je le resterai à vie”, déclarait-il encore, sans fermer la porte à une éventuelle venue sur le banc de l’OM dans un avenir plus ou moins lointain.

Des déclarations que n’ont sûrement pas oubliées les spectateurs du Vélodrome, qui se vengent aujourd’hui après les nouvelles rumeurs qui affolent le monde du foot français. Pourtant, Zidane a toujours été le premier à entretenir la rivalité footballistique entre Paris et Marseille.

Quand il était interrogé en tant que coach du Real Madrid avant un match au Parc des Princes en Ligue des Champions en 2018, voici ce qu’il répondait à une question sur le potentiel accueil chaleureux du public parisien à son égard: “Mais on est à Paris ici, moi je suis Marseillais”, lâchait-il avec un grand sourire aux lèvres.

À voir également sur Le HuffPost: Zemmour et son équipe virés d’un terrain de foot créé par Zidane

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles