"Comment Zemmour compte-t-il se débarrasser des musulmans?" interroge Klarsfled

·2 min de lecture

Dans une interview à "L'Humanité", l'historien et avocat Serge Klarsfeld invite à prendre les propos du candidat d'extrême droite "au sérieux".

POLITIQUE - C’est une figure incontournable de la lutte contre l’antisémitisme et de la reconnaissance de la Shoah. Serge Klarsfeld, fondateur de l’association Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF) prend la parole ce mardi 28 décembre dans les colonnes de l’Humanité

Dans cet entretien, l’historien et avocat appelle à prendre “au sérieux” les “menaces de l’extrême droite”. “L’extrême droite ne ramène jamais aucun ‘passé glorieux’: elle amène toujours de grandes catastrophes et de grandes souffrances”, prévient le fils de déporté qui dresse un parallèle entre les propos du candidat de la “Reconquête” et le régime nazi.

“Vichy a pleinement participé à la ‘solution finale’”

″Éric Zemmour promeut des thèses bestiales. Comme les nazis. À l’entendre, il faudrait se débarrasser des musulmans. Mais les nazis disaient pareil des juifs, sans préciser comment. Et nous avons eu les chambres à gaz… Comment Zemmour compte-t-il se débarrasser des musulmans?”, interroge-t-il, tout en répondant à la question en ces termes: “les menaces de l’extrême droite ont toujours été tenues quand elle est arrivée au pouvoir…”.

À propos de la thèse d’Éric Zemmour selon laquelle Philippe Pétain aurait “sauvé des juifs français”, le spécialiste la bat en brèche. “Vichy a pleinement participé à la mise en place de la ‘solution finale’ en France. Et on ne pourra jamais effacer de l’histoire le fait que la grande majorité des juifs déportés ont été arrêtés par des uniformes français”, poursuit-il, tout en rappelant que le régime avait dans un premier temps “placé les juifs français après les juifs étrangers dans l’ordre de déportation”. “Ce qui n’a pas du tout empêché la déportation de 6000 enfants juifs français nés de parents étrangers”, rappelle-t-il.

Voici enfin comme Serge Klarsfeld analyse la montée en puissance du journaliste en retrait du Figaro: “Hélas, il existe des électeurs antisémites, des électeurs xénophobes et des électeurs d’extrême droite. Et, enfin, des électeurs qui méconnaissent l’Histoire et qui, depuis longtemps, n’ont pas connu les horreurs de la haine et de la guerre”. Il ajoute que la percée d’Éric Zemmour “est aussi l’échec des démocrates et des discours langue de bois des politiques traditionnelles”.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Marine Le Pen : "Gouverner avec Zemmour ? Je veux bien lui proposer mais je crois qu’il n’a pas du tout envie"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles