Zemmour candidat en 2022 ? "Si je n'y allais pas, je décevrais beaucoup de gens"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur Europe 1, CNews et Les Échos, dimanche matin, Éric Zemmour a évoqué sa trajectoire politique et la perspective de se présenter à l'élection présidentielle d'avril prochain. Le polémiste estime que le risque d'incarner une "trahison" en renonçant à se porter candidat pèse dans sa décision, qu'il repousse.

"Il y a un enthousiasme pour ma candidature" : sur Europe 1, CNews et Les Échos, dimanche matin, Éric Zemmour s'est félicité d'un engouement autour de la possibilité de le voir candidat à l'élection présidentielle, décision qu'il n'a pas encore prise (et encore moins officialisée). "Je choisirai au moment", a-t-il indiqué lors du Grand Rendez-vous, interrogé sur ses velléités politiques, sur lesquelles bruissent de très nombreuses rumeurs depuis plusieurs semaines.

La perspective d'une "trahison"

Encore une fois, Éric Zemmour a donc éludé les questions sur sa possible candidature, tout en considérant l'éventualité de porter une "trahison" s'il ne se présentait pas. "Si je n'y allais pas, je décevrais beaucoup de gens, ça c'est sûr. Et ça sera pris comme une désertion, une trahison, etc. Ça compte dans ma prise de décision."

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles