Zemmour en arbitre du duel Le Pen - Pécresse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen et celle des Républicains Valérie Pécresse sont au coude-à-coude dans notre enquête Ifop-Fiducial pour Paris Match-LCI-Sud-Radio. En hausse d’un point, Eric Zemmour (13,5%) se retrouve légèrement distancé trois points derrière ses rivales. Avant l'élection présidentielle de 2022, chaque jour à 17 heures, du lundi au vendredi, découvrez les résultats de notre sondage présidentielle quotidien.

Stricte égalité. 16,5% des intentions de vote pour Marine Le Pen (en baisse de 0,5 point) et pour Valérie Pécresse qui en grapille un demi. Ce match là entre l’extrême droite classique avec la représentante de la famille Le Pen et la droite de gouvernement commence et promet d’être haletant. Les deux candidates vont se rendre coup pour coup chacune dans leur couloir. Ce match là va surtout être arbitré par le troisième larron Eric Zemmour. Après avoir bousculé le jeu politique à l’automne et annoncé sa candidature début décembre, l’ancien journaliste du Figaro a perdu sa deuxième place se faisant doubler par les deux candidates. Le voilà dans notre enquête quotidienne #PrésidentizelleEnTempsRéel Ifop-Fiducial relégué trois points derrière.

Le candidat de la droite conservatrice reste dans le match et dans la marge d’erreur. Il gagne d’ailleurs un point dans cette même enquête ce qui fait de lui, à l’instant T, l’arbitre du duel pour la deuxième place face à Emmanuel Macron qui demeure en pôle position avec 27% (=) des intentions de vote. Pour reprendre l’avantage, le candidat nationaliste veut mettre sur la table ses propositions sur l’école dont il a dévoilé quelques points lors de ses vœux notamment le retour de la blouse. Valérie Pécresse préfère mettre l’accent sur l’apprentissage du français et des maths qu’elle veut renforcer.

Pas le plein des voix fillonistes

La capacité de l’élue LR de se détacher et de s’approcher de la barre des 20% synonyme pour elle d’une qualification dépendra largement de la décision des anciens électeurs de François Fillon. Aujourd’hui, elle est loin de faire le plein des voix fillonistes. Si elle en rassemble 55%, 22% lui préfèrent Emmanuel Macron et 17% Eric Zemmour. La clé de la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles