“Zelda” et “Mario” reviennent pour un adieu en fanfare à la Nintendo Switch

Les annonces avaient été soigneusement tenues secrètes. Avant le Nintendo Direct du 18 juin, selon le nom donné aux traditionnelles présentations de la firme japonaise, la presse ignorait tout du calendrier des sorties à venir pour la Switch, signale le site Kotaku. “Mais après une présentation de quarante minutes, nous savons que la console hybride à la fois portable et de salon aura droit à un bouquet final fabuleux.”

Fin mai, le géant japonais du jeu vidéo avait confirmé officiellement travailler à la commercialisation d’un produit chargé de prendre la succession de la Switch, troisième console la plus vendue de l’histoire, rappelle Polygon. La relève était pressentie depuis un moment, poursuit le site américain.

“Sept ans [depuis mars 2017], c’est une durée de vie normale pour une génération de consoles. Les ventes de Switch dégringolent rapidement, et sa technologie commence à se faire vieille.”

Très peu de détails sont disponibles sur la future console, qui sera vraisemblablement dévoilée en mars 2025. Mais pas question d’ici là de laisser tomber la Switch. “Nous aurions été désolés de la voir délaissée [par Nintendo] au moment précis où nous nous préparons à ce qui va suivre”, salue Kotaku en rappelant l’influence majeure de la console, mais aussi des titres qui lui ont été dédiés, dans l’univers vidéoludique. C’est pourquoi la liste des jeux à venir a été scrutée de près.

Enfin pouvoir jouer Zelda dans “Zelda”

Ainsi, en 2025 doivent sortir deux nouveaux volets de licences populaires – Metroid Prime 4 : Beyond et Pokémon Legends : Z-A. Mais dès le 7 novembre, ce sont les deux plombiers les plus illustres de Nintendo qui reprendront du service, avec Mario & Luigi : Brothership.

L’annonce la plus commentée dans la presse, spécialisée comme généraliste, concerne toutefois The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom, qui doit sortir dès le 26 septembre. Enfin, s’exclame Kotaku, un jeu qui “offre à la princesse Zelda un rôle central, plus que mérité, avec des changements sur la formule habituelle de la série, qui font la part belle aux casse-tête”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :