Zapping TV #97 : la "naine sociopathe" s'exprime à la télévision américaine, les filles de Demi Moore vident leur sac...

Wassila Djellouli
Journaliste lifestyle

Cette semaine, les langues se sont déliées sur les plateaux de télévision du monde entier. Alors que de grandes révélations ont été faites au sujet des très torturées Demi Moore et Britney Spears, la “naine sociopathe” d'origine ukrainienne qui a marqué les esprits en septembre dernier a répondu aux accusations de ses parents adoptifs...

Capture d'écran Youtube Dr. Phil

La “naine sociopathe” accusée d'avoir voulu tuer ses parents adoptifs donne sa version des faits

En septembre dernier, une mystérieuse affaire avait défrayé la chronique : un couple d'Américains accusait sa fille adoptive, supposée être un adolescente, d'être en réalité une “naine sociopathe” bien plus âgée. Cette dernière aurait également selon leurs déclarations tenté de les assassiner, ce qui les poussa à l'abandonner. Ce jeudi 7 novembre, l'accusée qui se prénomme Natalia Barnett, a accordé une interview exclusive au talk-show américain Dr Phil exclusive, pour donner sa version de l'histoire. En larmes, elle a tout nié en bloc, à commencer par les tentatives de meurtre à l'encontre de ses parents adoptifs, et le fait qu'elle soit, comme l'affirment ces derniers, trentenaire : “Ce n'est pas vrai du tout. Je veux juste que les gens entendent ma version. J'ai subi des tests dans le Michigan qui disent que j'ai 14 ans”.

Les filles de Demi Moore expriment leurs grandes souffrances

Entre dépressions, dépendance à l'alcool et à la drogue et relations amoureuses passionnelles, force est de constater que Demi Moore n'a pas offert un quotidien de tout repos à ses trois filles ces dernières années. Invitées de l'émission américaine Red Table Talk, le lundi 4 novembre, deux d'entre elles ont pris la parole à ce sujet, confirmant les souffrances que ces situations leur ont causées. Tallulah, la cadette a ainsi confié s'être sentie très délaissée lorsque sa mère fréquentait Ashton Kutcher : “Durant ces années, mes sœurs avait quitté la maison et j'étais la seule à y être restée”, a-t-elle expliqué. “Je me sentais vraiment oubliée et je pense que j'ai développé et nourri l'idée qu'elle ne m’aimait pas, et j’y croyais vraiment. Je sais pourtant qu’elle m'aime à 100 %, mais à ce moment-là, vous êtes blessée”.

Des révélations sur le jour où Britney Spears s'est rasé la tête

Grande star des années 2000, Britney Spears est aujourd'hui aussi célèbre pour ses frasques que pour sa musique. Tout le monde se souvient de ce jour où elle a décidé de se raser le crâne devant les paparazzis, un geste désespéré qui avait tout l'air d'un appel au secours. Diffusé sur Channel 5, un documentaire baptisé Britney Spears at breaking point est revenu sur ces moments poignants, avec des témoignages exclusifs. Comme celui de la coiffeuse de la chanteuse, Esther Tognozzi, présente dans le salon le jour de son coup de folie, qui dénonce le comportement abjecte de ses gardes du corps. “Elle avait deux gardes du corps qui devaient s’assurer que personne ne prenne de photo d’elle. Mais l’un d’entre eux n’arrêtait pas d’ouvrir les rideaux”. Ou encore celui d'Emily Wynne-Hughes, tatoueuse au salon où la star s’est rendue juste après. “Je me souviens de lui avoir demandé ‘Pourquoi tu t’es rasé le crâne ?’ et sa réponse était un peu bizarre. ‘Je ne veux pas qu’on touche mes cheveux. Je veux que personne ne touche mes cheveux. J’en ai marre qu’on les touche’”, révèle-t-elle.